302 Les Gueux de Gallot
 

 

           HEBDOMADAIRE Parution le Samedi                        N° 302 du 04-06-2016

     
 
 

Jacques Callot, né à Nancy en 1592 et mort à Nancy le 24 mars 1635, est un dessinateur et graveur lorrain, dont l'œuvre la plus connue aujourd'hui est une série de dix-huit eaux-fortes intitulée Les Grandes Misères de la guerre, évoquant les ravages de la Guerre de Trente Ans qui se déroulait alors en Europe.

 

Il est considéré comme l'un des maîtres de l'eau-forte. Son style se caractérise par la netteté du trait et la profondeur de l'encrage, qui permettent de conserver une parfaite lisibilité à ses eaux-fortes, malgré le fréquent foisonnement des scènes et des personnages, sur des gravures de surface souvent restreinte.

 

On doit à Callot plusieurs innovations qui permirent le plein développement de cet art, en particulier l'utilisation du « vernis dur ». C'est Abraham Bosse qui diffusa ces innovations, en publiant en 1645 le premier traité jamais publié sur la gravure des eaux-fortes, traité qui sera largement traduit en Europe.

 
     
 

1622 : Les Gueux (ou Baroni). Nancy, il grave cette série fort connue de 25 planches (dont la planche de titre), de 14 × 9 cm environ, représentant des personnages très vivants, qui démontrent pleinement les vertus de la « taille unique ».

 
     
     
     
 
 
 

Les gueux 18, La mère et ses trois enfants

 
     
     
     
 
 
     
     
     
   
     
     
     
   
     
     
     
   
     
     
     
   
 

Les Gueux 25, La Vieille aux Chats

 
     
     
     
   
 

Les Gueux 8, les deux mendiantes debout 

 
     
     
     
   
     
     
     
   
  Les gueux 11, Le mendiant au rosaire  
     
     
     
     
     
     
     
   
     
 

 

 

 
     

GHI