Baudouin II de Jérusalem
  LA 1ere CROISADE -1095-1099
   
 

7 LES 4 ARMEES DES CROISES

ARMEE DE LORRAINE

Baudouin II de Jérusalem

         
 

Baudouin de Bourcq, mort le 21 août 1131, est comte d'Édesse de 1100 à 1118, puis roi de Jérusalem de 1118 à 1131 sous le nom de Baudouin II.

 

Il est le fils cadet de Hugues, comte de Rethel, et de Mélisende de Montlhéry. Avant la Première croisade, il possède la seigneurie de Bourcq, dans les Ardennes, d'où lui vient son nom (longtemps orthographié à tort du Bourg). En 1095, il se croise dans le contingent de ses cousins Eustache III de Boulogne, Godefroy de Bouillon et Baudouin de Boulogne. Il suit ce dernier à Édesse, et c’est ainsi qu’il se retrouve comte d’Édesse lorsque Baudouin succède à son frère Godefroy.

 

À Édesse, Baudouin II continue la politique de son prédécesseur. Il noue des alliances avec les seigneurs arméniens de Marash et de Malatya (ou Mélitène), et étend sa suzeraineté jusqu’à ces contrées ; il épouse Morfia, fille de Gabriel, prince de Malatya. En 1104, il est fait prisonnier avec son cousin Josselin de Courtenay alors qu'il tente de s'emparer de Harran, première étape vers Mossoul.

 

Détenus tous deux dans une forteresse, ils réussissent à s'en emparer grâce à des complicités arméniennes.

     
         
 

Josselin de Courtenay part seul chercher du secours pendant que Baudouin tient la forteresse avec une petite troupe. Il est néanmoins forcé de se rendre. Libéré en 1108, il doit se résigner à abandonner les campagnes de la rive orientale de l’Euphrate, face aux incursions turques.

 

En 1118, à la mort du roi Baudouin Ier de Jérusalem, il recueille la succession et confie le comté d’Édesse à Josselin de Courtenay.

 

Après le désastre de Tell ‘Aqibrin (ou bataille du Champ du Sang), où est tué le prince Roger de Salerne, régent d'Antioche, Baudouin II doit assurer la régence d’Antioche et protéger la ville. Il parvint à redresser la situation, lorsque un chef turc le fait prisonnier en 1123. Cela ne porte pas à conséquence, la présence franque étant déjà fortement enracinée en Syrie. Le connétable Eustache Ier Grenier réussit même à prendre la ville de Tyr. Malgré plusieurs victoires, Baudouin ne peut s’emparer de la Syrie intérieure, les villes d’Alep et de Damas restant aux musulmans. Il meurt en 1131.

 
         
 

Descendance

 

De son épouse Morfia de Malatya, Baudouin a quatre filles :

 

    - Mélisende de Jérusalem (1101 + 1161) mariée en 1129 à Foulques d'Anjou, qui lui succèdera ;

    - Alix de Jérusalem (1110 + ) mariée en 1126 à Bohémond II, prince d’Antioche ;

    - Hodierne de Jérusalem mariée en 1131 à Raymond II, comte de Tripoli ;

    - Yvette, abbesse à Béthanie.

 

 

Couronnement de Baudouin II

 
         
   

Les croisades : 1ere Croisade 1095-1099