Cavalerie de ligne
 LA GRANDE ARMEE

 

Cavalerie

 

On distingue la cavalerie légère, la cavalerie de ligne et la cavalerie lourde. Un régiment de cavalerie avait un effectif de 800 à 1200 hommes mais suite aux pertes des combats, les effectifs pouvaient parfois être réduits de 30 %. Un régiment comprenait généralement 3 ou 4 escadrons; exceptionnellement 6 voire 8. Chaque escadron était composé de deux compagnies commandées chacune par un capitaine. Le capitaine le plus ancien exerçait, en cumul, la fonction de commandant d'escadron. Chaque compagnie avait un effectif de 3 officiers, 4 sous-officiers, 4 brigadiers, 74 cavaliers et une trompette. Ces chiffres variaient légèrement en fonction du type d'unité.


 Cavalerie de Ligne

Création du Premier Empire, la cavalerie de ligne est une notion floue. On classe dans cette catégorie les Lanciers et les Dragons.

La cavalerie de ligne, comme la cavalerie lourde, était utilisée pour créer une faille dans les lignes ennemies et ainsi permettre aux unités d'infanterie de pénétrer à l'intérieur des rangs ennemis. Leurs chevaux avaient une taille comprise entre 153 et 155 cm.

 

Les régiments de cavalerie de ligne appartenaient, pratiquement tous, au corps de réserve de cavalerie.

Les Dragons étaient normalement destinés à se déplacer à cheval et à combattre à pied.

Les Lanciers, comme leur nom l'indique, étaient armés de lances.

Le régiment des Dragons de la Garde (aussi appelé Dragons de l'impératrice) constituait le seul régiment de cavalerie de ligne de la Garde.

 

 
 
     
 
 

La Grande Armée