CC 11.17 St-Sauveur de Pierrepont Couillard
  SAINT SAUVEUR DE PIERREPONT
  CC 11.17 DE LA HAYE DU PUITS
   
  EMILE COUILLARD
         
 
 
 

Saint-Sauveur-de-Pierrepont, eglise detruite en 1944

 
 

 

 
 

Émile Auguste Louis Couillard, né le 21 avril 1880 à Saint-Sauveur-de-Pierrepont, et, mort le 24 avril 1951 à Saint-Côme-du-Mont, est un historien, biographe et abbé français connu pour avoir écrit et publié en 1931 un ouvrage de référence en matière de gastronomie : La Mère Poulard.

 

Émile Couillard naît dans le hameau des Duvées, dans la commune de Saint-Sauveur-de-Pierrepont. Il est issu d'une famille aisée d'artisan-charpentiers.

 

À 17 ans, il devient missionnaire au Mont-Saint-Michel, avant de devenir l'un des douze chanoines permanents. Le statut religieux particulier de l'île lui confère le titre d'abbé et de curé. Il est d'ailleurs nommé indifféremment "curé du Mont" ou "abbé Couillard".

 
         
 

En 1935, Émile Couillard est contraint par l'évêque de quitter le Mont-Saint-Michel. Ce dernier le mute au titre de chapelain du Carmel de Cherbourg avant l'envoyer terminer sa carrière à Saint-Côme-du-Mont de 1942 à 1951. Le chanoine Paul Jourdan (1887-1964), chapelain du Mont-Saint-Michel, a écrit la vie de l'Abbé Emile Couillard et collabora aux annales du Mont. À sa mort, fait exceptionnel, son corps est inhumé dans le petit cimetière du Mont-Saint-Michel.

 

 

L'Abbé Couillard et la Mère Poulard

 

Contemporain de la Mère Poulard, proche de cette dernière, il assiste au succès grandissant de sa cuisine. Lorsqu'elle décède en 1931, il achève de rédiger sa biographie, enrichie d'anecdotes glanées au cours des 28 ans qu'il a passé sur l'île, et de recettes de cuisines. L'ouvrage paru est salué par la critique. Il connaitra plusieurs rééditions, notamment en 1997 par les éditions de La Découvrance.


 

Tombe d'Emile Couillard (Le Mont-Saint-Michel)

Edouard Hue — Travail personnel

 
         
         
   

Communes de la manche