CC 13.13 Sotteville Jean-Louis Lebas
  SOTTEVILLE
  CC 13.13 DES PIEUX
   
  JEAN-LOUIS LEBAS
         
 

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel,

sous la direction de René Gautier

 

Jean-Louis Lebas, né à Sotteville en 1900, décédé à Regnéville-sur-Mer en 1988

 

Le « curé des requis »

 

Au Plessis-Lastelle, sur les ruines de l’ancien château fort détruit par Guillaume le Conquérant, s’élève un monumental calvaire orné d’une statue de Notre-Dame de Lourdes provenant de l’ancien grand séminaire de Coutances. Le touriste curieux qui visite ce lieu étrange découvre au pied du calvaire le tombeau du chanoine Jean-Louis Lebas qui restaura ce site historique.

 

Jean-Louis Lebas est un ecclésiastique hors du commun et une grande figure de l’Église manchoise du XXe siècle . Dès son ordination en 1923, il se lance corps et âme dans l’action sociale.

 

Calvaire orné d’une statue de Notre-Dame de Lourdes au Plessis-Lastelle

 
       
 

Vicaire à Notre-Dame-du-Roule de Cherbourg, il se fait tout de suite remarquer par son ardeur à secourir les chômeurs et les réfugiés. Au cours de ces mêmes années de l’avant-guerre, c’est lui qui implante la jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) dans la Manche.

 

Il est aussi à l’origine d’un patronage et d’une colonie dans lesquels il accueille de nombreux réfugiés espagnols dans les premiers mois de 1939. Dès le début de l’Occupation, il ouvre à Cherbourg un Centre d’action sociale destiné aux ouvriers et aux requis de la fameuse Organisation Todt, chargée de la construction du Mur de l’Atlantique. Son restaurant sert alors jusqu’à mille cinq cents repas par jour !

 

Le premier aumônier de la JOC est nommé chanoine en 1945. Cet « abbé Pierre » local avant la lettre devient ensuite directeur diocésain des Aides aux prêtres et de l’œuvre des vocations.

 

Il meurt dans la maison de retraite de Grimouville à Régneville-sur-Mer en 1988.

 
         
   

Communes de la manche