CC 19.05 Flottemanville-Bocage
  FLOTTEMANVILLE-BOCAGE
  CC 19.05 CANTON DE MONTEBOURG
   
  HISTOIRE
         
 

Flottemanville-Bocage Église Saint-Clément Xfigpower — Travail personnel

 
     
 

Annuaire du département de la Manche, année 1867,

Article de Mr Renault

 

Flottemanville, Plottemanvilla.

 

On dit aussi Flottemanville-au-Bocage, pour distinguer cette localité de Flottemanville-Hague.

 

L'église paroissiale de Flottemanville appartient à l'époque de la renaissance. Ce fut le seigneur du lieu qui la fit construire au cours du XVIeme siècle.

 

On remarque dans cette église un grand nombre de pierres tumulaires, couvertes d'armoiries , et dont les inscriptions sont effacées. Sur Tune d'elles, on Ut le millésime de 1580.

 

Il existe autour de la chapelle seigneuriale une bande avec armoires.

 

L'église est sous le vocable de saint Claude et de saint Clément ; le patronage était laïque et le seigneur du lieu présentait à la cure ; le Livre noir indique conune patron Guillaume des Monts, chevalier, patronus GuilMmus de Montibus , miles. Le curé était seul décimateur et avait un manoir édifié sur un acre de terre aumônée.

 

Cette église était taxée à 85 livres pour les décimes, et dépendait de l'archidiaconé du Cotentin et du doyenné de Valognes.

 

En 1665, le patronage appartenait au sieur de la Luzeme-Etienville, et la cure valait alors 900 livres.

 

Faits Historiques

 

La voie romaine d'Alleaume à Coutances passait par Flottemanville, d'après M. de Gerville. Si elle se voit encore sur quelques points, on en perd les traces sur les pièces de la cour de Flottemanville ; une croix, nommée la Croix-Milliare, remplace sans doute une pierre milliaire placée sur cette voie romaine.

 

Il existait à Flottemanville, dans le cours du XIIIeme siècle, un moulin, nommé le moulin de Quiefdefer; car on lit que Raoul de Colebec, chevalier, donna, sur la demande de Laurence, sa femme, à l’abbé et aux religieux de Blanchelande, en pure aumône, deux quartiers de froment à prendre sur le moulin de Quiefdefer, dans la paroisse de Flottemanville, pour l'entretien d'une lampe dans la chapelle de l'infirmerie de l'abbaye, in capella infirmorum. Cette donation fut faite l'an 1227, sur l'autel même de la chapelle, en présence de Geoffroy du Bîsson, chevalier, seigneur suzerain, qui la confirma et la scella de son sceau, ainsi que Raoul de Colebec.

 

Flottemanville figure dans le premier lot des partages qui se firent en avril 1235, après la mort de Philippe, comte de Boulogne, entre sa veuve et le roi de France. Ce premier lot échut au Roi, rex cepit istam lotiam.

 

Richard des Près, en 1321, prit à bail la ferme de Flottemanville ; mais il fut assassiné dans la forêt d'Apremont, lorsqu'il allait faire confirmer son bail au Roi. Sa veuve, le 27 avril 1329, se fit confirmer cette ferme de Flottemanville par le grand bailli de Cotentin, Fauvel de Vadencourt, qui tenait ses assises à Valognes.

 

Le château de Flottemanville est du XVeme siècle et du commencement du XVIeme. On y remarque un élégant perron, surmonté d'une couverture en forme de dais; des portes en accolade et des tours hexagonales ornées de festons. On y trouve une charmante chapelle dont le chevet est une abside polygonale butée par cinq contreforts et percée d'une fenêtre dans le style flamboyant. Sa boiserie parait appartenir au XVI' siècle ; on y voit une sculpture qui représente la Vierge tenant sur ses bras son £Is étendu sans mouvement. Cette chapelle est sous le vocable de saint Jean.

 

Isabeau de Pierrepont, en épousant, en 1632, François du Moncel, lui apporta la seigneurie de Flottemanville.

 

Les fiefs, terre et seigneurie de Flottemanville, avec droit de patronage, relevaient de la baronnie de Varenguebec.

 

Montfaut, en 1463, mentionne comme noble à Flottemanville Pierre de la Roque.

 

Lors des recherches de ChamiUard, en 1666, Jean-Théodore du Moncel justifia de sa noblesse par quatre degrés.

 

La paroisse de Flottemanville dépendait de l'intendance de Caen, de l'élection et de la sergenterie de Valognes. D'après Masseville, elle avait, en 1722, 90 feux imposables ; Saugrain, en 1735, et Dumoulin, en 1765, lui en comptent 107 et 509 habitants. Sa population, en 1869, est de 306 habitants.

 
     
 

Château de Flottemanville-Bocage, CPA de 1950

 
         
   

Communes de la manche