CC 19.20 Sortosville-Bocage
  SORTOVILLE-BOCAGE
  CC 19.20 CANTON DE MONTEBOURG
   
  HISTOIRE
         
 

L'église Notre-Dame de Sortosville-Bocage eauijttewaal@aol.com

 
         
 

SORTOSVILLE

Sortosville, Sortoavilia, Sorthosmlla, Sortosvilla.

Article de Mr Renault 1880

 

L'église paroissiale de Sortosville appartient à Tarchitecture romane du 21^ ou laf siècle ; son abside circulaire est butée par des contreforts romans qui méritent d'être examinés. On y remarque aussi des modillons de la même époque.

 

Cette église est sous le vocable de saint Georges ; elle était taxée pour les décimes à 40 livres, et dépendait de l'archidiaconé du Cotentin et du doyenné de Valognes.

 

Dans le cours du xni^ siècle, le patronage de l'église Saint-Georges de Sortosville était alternatif entre les abbayes de Saint-Sauveur-le- Vicomte et de Montebourg. Le curé, qui était seul décimateur, payait aux deux abbayes une redevance en nature qui, dans le XIVeme siècle, consistait en deux quartiers de froment ; il avait un manoir et une demi-acre de terre ; sa cujte, d'après le Livre noir, valait 60 livres, et il payait pour la débite 4 sous 8 deniers.

 

L'abbé de Montebourg est indiqué, en 1665, comme ayant seul le patronage de l'église de Sortosville, La cure alors valait 500 livres.

 

Henri P, duc de Normandie et roi d'Angleterre, donna à l’abbaye de Sainte-Afarie de Montebourg et à ses religieux trois masures à Sortosville dépendant du fief de Turgis Le Gros, et dix acres du fief de Rosce et une terre d'une charrue

 

Chamillard, en 1666, trouva à Sortosville nobles d'ancienne noblesse Robert et Olivier BreuiUy, et Jacques Cleret ; il y reconnut aussi la noblesse de Gilles Avice, laquelle datait de 1597, et celle par quatre degrés de Nicolas de Morancourt.

 

On trouve comme seigneurs de Sortosville, dans le cours du XVIIeme siècle, Pierre Louis Davy de Sortosville qui acquit et posséda la baronnie de la Haye-du-Puits ; Jacques d'Auxais et Charles Claude, sire de Bréauté, chevalier, qui fiit bailli de Cotentin de 1692 à 1700.

 

Messire René Avice de Sortosville possédait, en 1789, le fief noble du Quesnay, à Saint-Malo.

 

La paroisse de Sortosville relevait de l’intendance de Caen, de l'élection de Valognes et de la sergenterie de Pont-l'Abbé ; elle comptait 37 feux imposables en 1722 et AA en 1765; ExpiUy lui donne une population de 200 habitants ; elle est de 184, en 1869.

 
         
   

Communes de la manche