CC 40.02 Bricquebec Foire Sainte-Anne
  BRICQUEBEC
  CC 40.02 COEUR DU COTENTIN
   
  FOIRE SAINTE-ANNE


     
 

Marchands de cidre et repas sous la tente, CPA collection LPM 1900


« Le 26 juillet de chaque année se tenait dans le parc Sainte-Anne, près l'Église, une assemblée où les laboureurs louaient les domestiques, et où se faisait un commerce sous 32 grands hêtres, agrément de la réunion. Cette assemblée avait lieu à la propriété Sainte-Anne, à trois kilomètres du bourg. » .

 

Pèlerinage à Sainte-Anne,

foire de la Sainte-Anne,

fête de la Sainte-Anne occupent plusieurs jours vers la mi-juillet.

 

La Sainte-Anne est une foire d’été dont l’origine remonte loin dans le passé. De tout temps, elle fut très suivie. Sur le champ de foire étaient traditionnellement présentés des bovins, des ovins, des chevaux, des porcins. On y trouvait les habituels "tentiers", les rôtisseurs qui avaient installé leur commerce de bouche à proximité des consommateurs. Il y avait les marchands de cidre dont les tonneaux étaient allongés sur des charrettes sans ridelles, qui vendaient à la "moque" (grande tasse) ou au litre et à qui l'on allait rendre visite tout en mangeant. Une enseigne les signalait, parfois réduite à un objet suspendu à une longue perche. Il y avait les boulangers, mais aussi les quincailliers, les marchands de vannerie ou d'objets de toutes sortes. II y avait les marchands de crustacés qui proposaient des homards, des "clos-pouengs" (tourteaux), des crabes de diverses espèces.

 
   
 

Les rôtisseurs, collection CPA LPM 1900

 
   
 

À côté étaient installés les forains, les saltimbanques qui proposaient leurs attractions. On y présentait des animaux savants ou féroces ou curieux, des personnages étranges ou des infirmes comme la femme colosse ou le nain Hu-Lulu. Il y avait les stands des lutteurs, celui du tir et les loteries aux lots mirobolants. Le long de l'avenue, ils se succédaient, appelant le client, bonimentant sans cesse. La foule était considérable à la fête de la Sainte-Anne. On venait de toute la région. Aujourd'hui encore, elle ras­semble des milliers de personnes.

 

C'était une très grande foire aux chevaux. On y vendait particulièrement des petits chevaux et des poneys de la Hague. À titre d'exemple, relevons que, au XIXe siècle il n'était pas rare d'y voir de quatre mille à six mille chevaux, qu'en 1939 environ deux mille chevaux étaient encore présentés sur le champ de foire.

 

Son défilé, qui a lieu le dimanche, attire chaque année une foule importante. Il réunit des chars, des groupes folkloriques venus de toute l'Europe et des fanfares, dont Les Persévérants, harmonie municipale de Bricquebec. En 1969, il attire quelque 50 000 personnes.

 
   
 

Champs de foire, collection CPA LPM 1900

 
     
 

Les boulangres: Foire Sainte Anne Bricquebec, collection CPA LPM 1900

 
     
 

Souvenir de la cavalcade fête Sainte Anne 1912, collection CPA LPM 1900

 
     
 

Souvenir de la cavalcade fête Sainte Anne 1912, collection CPA LPM 1900

 
         
   

Communes de la manche