Chevalier
  MILITAIRE DE JADIS
   
  CHEVALIER
         
 

Au Moyen Âge, le chevalier était un combattant à cheval, détenant également un titre de noblesse.

 

Les chevaliers servaient dans l'armée de leur suzerain féodal, c'est à dire leur seigneur, roi ou empereur. Ils suivaient un code d'honneur, inspiré des vertus chrétiennes, consistant en principe à protéger le faible et l'opprimé.

 

Cherchant principalement la gloire personnelle lors des opérations militaires, ils étaient souvent peu disciplinés et chargeaient en désordre à la vue de l'ennemi, comme ce fut le cas lors de la bataille de Crécy.

 

Ils s'équipaient eux-mêmes, leurs armures, armes et destriers étant entièrement à leur charge.

 

 
 
 

 

     
 

Écuyer

 

Rôle, apprentissage. Jeune homme qui porte l’écu d’un seigneur ou chevalier (le terme vient de là), qui fourbit ses armes et prend soin de ses montures, règle de nombreuses tâches d’intendance pour lui.

 

C’est un chevalier en apprentissage, exercé à l’art de la guerre, et souvent d’origine noble, avec l'espoir de se faire un jour un nom. L’écuyer est souvent armé, et tient les armes à disposition de son maître. À la bataille, il le suit de près avec un destrier de rechange (n’hésitant pas à se mettre en danger), pour le lui donner si par hasard son cheval était tué sous lui.

 

 
 
 
 
         
   

Militaire de jadis