Condor des Andes
  OISEAUX DE PROIE
  CONDOR DES ANDES
         
 

Condor des Andes

Vultur gryphus

 

Texte issu du site de:

thibautvt@hotmail.com

Oiseaux de proie prédateurs des cieux

 

Taille : 100-122 cm

Envergure : 274-320 cm

Poids : mâle : 11000-12000 g

            femelle : 13000-15000 g

 

Le condor des Andes est le plus grand rapace diurne du monde.

 

Le mâle adulte a le plumage d’un noir brillant avec des secondaires argentées/blanches, une collerette blanche, une tête rouge terne avec une crête et des lobes de peau. Les yeux sont gris-brun. La pointe du bec est de couleur ivoire et les pattes sombres.

 

La femelle n'a pas de crête et les lobes de peau sont absents ou réduits. Les yeux sont rouges. Elle est également plus petite que le mâle.

 
 
         
 

Les juvéniles ont un plumage noir terne, des couvertures pâles, une collerette de plumes et des couvertures internes brunes. La tête est brune et il y a présence d'un duvet à la base du cou. Les yeux et le bec sont bruns.

 

En vol, vu du dessous, la collerette blanche est bien visible. Il y a parfois quelques stries sur les secondaires internes. Vu du dessus, les deux tiers arrières des ailes sont blancs.

 

Le condor des Andes est répandu sur toute la cordillère des Andes, à l’ouest de l’Amérique du Sud, jusqu’à la Terre de Feu.

 

Parfaitement adapté à la vie en altitude, le condor dort et niche au flanc des montagnes inaccessibles, à des milliers de mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

De son poste de guet aérien, le condor des Andes scrute le sol en quête de carcasses. Lorsqu’il patrouille, il peut couvrir des centaines de kilomètres par jour. Doté d’une vue remarquable, le condor surveille les troupeaux de guanacos (proche parent du lama) et, plus haut, ceux de vigognes, de lamas et d’alpagas, de même que les restes des victimes de prédateurs comme le puma. Dès qu’une carcasse est localisée, le condor plonge, suivi de ses congénères qui réagissent sans tarder. Comme ses serres ne sont guère développées, le condor a recours à son puissant bec crochu pour dépecer ses proies. Afin de se livrer à sa besogne sans être souillé, le condor possède un cou et une tête dénudés. Dans le sud, il se nourrit de manchots, de poissons morts, ainsi que de cétacés échoués.

 

Ayant peu d’ennemis, le condor vit longtemps et son taux de reproduction est faible. Adulte à 6 ou 7 ans seulement, le condor choisit alors un(e) partenaire pour la vie. Au début de la saison de nidification, les ballets aériens de parade nuptial commencent. Lors de la parade nuptiale, le mâle exhibe sa crête, gonfle le cou et tend ses ailes. Après l’accouplement, un unique œuf blanc est pondu sur une avancée rocheuse ou dans une anfractuosité de la paroi. Les deux adultes se relaient pendant l’incubation qui dure 7 à 9 semaines. Le jeune est capable de voler vers 6 mois mais il ne sera complètement indépendant qu'à l'âge d'un an. Ses parents s'occuperont encorede lui durant cette période et ne nicheront à nouveau qu’au printemps suivant.

 

Les Incas vénéraient le condor des Andes. Pour eux, il était un animal mythique, à qui ils vouaient respect et admiration.

 

Au Pérou, en plein désert du Nazca, trône une gigantesque statue de cet oiseau. Il est l'emblème héraldique du Chili, de la Colombie,de l'Equateur et de la Bolivie.

 

En Patagonie par contre, il était chassé depuis des temps immémoriaux. Il était tenu pour responsable de la disparition des autres espèces animales. C'était un tueur, et certains voyaient même en lui un mangeur d'enfants !

 

Le condor des Andes est incapable de tuer, sa morphologie n'est pas du tout adaptée; en effet son orteil postérieur est situé beaucoup trop haut pour pouvoir se refermer, ce qui l'empêche d'attaquer, de maintenir au sol ou bien encore de déchiqueter une éventuelle proie.

 
         
   

Oiseaux de proie