Cordiers-Chaudronniers-Boureliers
 BLASONS DES ANCIENS MÉTIERS
 

Textes et blasons issu du site

GAZETTEDUTROTTOIR88

 
   

Le blason des cordiers

 

En 1351, une ordonnance du roi Jean II le Bon réglemente la corporation, placée sous la protection de Saint Paul. Les cordes sont faites en lin, chanvre, poils et soies. Les cordiers fournissent de nombreux artisans (selliers, bourreliers, épiciers, cordonniers...), et la qualité de leurs produits est sévèrement contrôlée. A Paris, ils sont exonérés d'impôts à condition de fournir en cordes la cour et la Justice royale.

 
       
 

 

Le blason des chaudronniers

 

A l'origine, les chaudronniers sont des batteurs de cuivre et d'étain. Ils reçoivent leurs premiers statuts en 1327. A la fois ouvriers et marchands, ils vendent leur production sur les foires et sur les marchés. En 1568, un décret de Charles IX les oblige à fabriquer des casques ronds pour les soldats de l'armée royale. Leur corporation est placée sous la protection de Saint Maur et de Saint Fiacre.

 
 

 

 
 

 

Le blason des bourreliers

 

En 1351, une ordonnance de Jean II le Bon rattache les bourreliers à la corporation des selliers, qui se considèrent comme les aristocrates de la profession. Henri III leur donne des statuts particuliers en 1578. Appelés aussi « hongroyeurs », parce qu'ils travaillent le cuir de Hongrie, ils se spécialisent dans la fabrication des colliers de trait, des harnais de carrosse et des litières. Leur patron est Saint Éloi

 

 
         

Blasons des anciens métier