Création d'une haie brise vent
  LA GESTION DU BOCAGE
   REALISATION DES HAIES & BRISE-VENT
         
 
 
         
 

Critères de conception et réalisation

des haies et brise-vent 

Eddy CLERAN 2003

 

 

 


 
 

 

Le choix des espèces

 

La flore française plaine et colline compte environ 170 espèces spontanées ou acclimatées. Le choix est grand mais avant tout, les espèces sont choisies pour des durées très longues : un chêne peut vivre facilement 100 ans (les plus vieux ont un millier d'années).

 

Il est difficile de changer le milieu de façon durable, il faut donc choisir des espèces adaptées. Les critères prioritaires sont l'adaptation au climat et au sol. Ensuite en fonction de la situation certaines espèces peuvent être écartées : les conifères, les essences à fruits toxiques, les épineux, les espèces à faible durée de vie, ou présentant des signes de vieillesse rapide.

 

L'adaptation au climat et au paysage

 

Une liste d'espèces adaptées aux deux zones climatiques du Bocage Normand a été réalisée, la liste des espèces intéressantes pour le pays qui vous concerne est également disponible.

 

Les essences déjà présentes dans le secteur de plantation et dans des situations identiques (sol) sont aussi de bons indicateurs.

 

Reconnaître les haies existantes et s'en inspirer permet souvent de réaliser des projets dans la continuité du paysage et évite les échecs techniques et architecturaux.


L'adaptation au sol

 

Les espèces ligneuses sont adaptées ou non aux caractéristiques du sol.

 

Les principales prises en compte sont :

 

     La texture du sol

     Le développement du profil pédologique

     Le pH

     La réserve en eau du sol et la profondeur

     L'hydromorphie

 

L'association des espèces

 

Chaque espèce doit pousser en association avec ses voisines.

 

Les critères pris en compte sont :

 

     La densité

     La hauteur totale de la haie envisagée

     Le développement naturel de chaque essence, arbuste bas, arbuste haut et arbre

     La nature des essences et le besoin de lumière

     La vitesse initiale de croissance

     La vitesse moyenne de croissance

     La réponse aux objectifs de protection, de production, de paysage

 

Le choix des plants

 

Nous utilisons des jeunes plants forestiers, repiqués de 3 ans au plus, d'une hauteur comprise entre 40 cm et 1 m avec un diamètre au collet de 7 mm minimum.

 
     
 

Le travail du sol

 

     Décompactage du sol à faire en septembre de préférence,

     Le travail superficiel pour l'émiettement : rotobèche.

 

La pose d'un paillis

 

     Souvent le polyéthylène 80 μ pour des raisons de faciliter de pose et de coût,

     Le paillis supprime la concurrence,

     Conserve la structure de sol meuble,

     Augmente la température moyenne du sol l'hiver,

     Economise l'eau,

     Augmente le taux de reprise et la croissance des plants dès la première année.

 

La pose du film se fait sitôt le travail du sol effectué. S'il n'est pas dégradable, il devra être enlevé après 4 années de plantation.

 

La plantation

 

Elle consiste à ouvrir le plastique en deux fentes perpendiculaires de 20 x 20. Les quatre coins sont repliés sous le film.

 

La mise en place est recommandée avec un plantoir vigne. Attention à la hauteur du collet, par rapport au sol et à la disposition des racines, le sol est ensuite tassé.

 

L'étanchéité est assurée par la pose d'une collerette (30 x 30 cm) fendue pour éviter l'herbe au pied des plants.

 

Le tout est maintenu par une pelletée de gravier au pied de chaque plant.

 
 

 

Les entretiens

 

     Entretien du bord du plastique par désherbage, la première année

     Par pâturage ou débroussaillage les années suivantes

     La taille de formation (l'année 2 et 3) des cépées et les arbustes buissonnants.

 
         
   

La gestion du bocage