Epervier d' Europe
  OISEAUX DE PROIE
  EPERVIER
         
 

Épervier d'Europe

Accipiter nisus

 

Texte issu du site de:

thibautvt@hotmail.com

Oiseaux de proie prédateurs des cieux

 

Taille : 28-40 cm

Envergure : 55-78 cm

Poids : mâle : 100-200 g

            femelle : 180-350 g

 

L'épervier d'Europe est un petit rapace forestier très répandu.

 

Le mâle adulte de l'espèce nominale (photo ci-contre) a le plumage supérieur bleu-gris ou ardoisé et le plumage inférieur blanc barré de roux à brun ou roux uni. Les joues sont rousses et les yeux orange rouge.

 

La femelle adulte a le plumage supérieur brun-gris à ardoisé et le plumage inférieur blanc barré de gris-brun. Ses sourcils sont blancs. Elle peut être confondue avec le mâle de l’autour des palombes, de même taille.

 

 
 
         
 

Elle a néanmoins une queue plus longue, au bout carré et des ailes plus courtes. Les yeux sont jaune orangé.

 

La sous-espèce wolterstorffi est plus petite et plus sombre.

 

La sous-espèce melaschistos est plus grande et chez le mâle, le dessus est de couleur ardoise sombre et le dessous présente de nettes barres rousses.

 

Les juvéniles sont bruns, lisérés de roux avec un sourcil et une nuque blanchâtre. Le dessous crème pâle est tacheté/strié et l'abdomen est barré. Les yeux sont jaunes.

 

En vol, vu du dessous, le mâle de l'espèce nominale a le bas-ventre presque blanc uni, les couvertures barrées de roux/chamois et la queue grisâtre barrée.

 

En vol, la femelle montre un plumage gris-brun avec des sourcils blancs, des joues rousses striées, le dessous du corps à barres sombres et les flancs souvent roux.

 

On retrouve l’épervier d’Europe au nord de l’Europe, en Asie et en Afrique. Des îles Canaries et du nord-ouest de l’Afrique jusqu’au Kamtchatka et au Japon du Nord. Cette aire de répartition est partagée entre 7 sous-espèces.

 

L'espèce nominale est présente en Europe et de l'Asie Mineure à l'ouest de la Sibérie et l'Iran. Il hiverne dans l'ouest et le sud de l'Europe et en Afrique du Nord.

 

La sous-espèce wolterstorffi se limite à la Corse et la Sardaigne.

 

La sous-espèce melaschistos se répand des montagnes de l'est de l'Afghanistan à travers l'Himalaya et jusqu'au sud du Tibet.

 

Il habite les forêts de conifères et de feuillus entrecoupées de zones ouvertes. Il chasse aussi en bordure des lieux habités et jusque dans les villes et les villages.

 

L’épervier d'Europe se nourrit surtout de petits oiseaux comme le moineau, l'étourneau, la grive et le pinson, qu’il chasse en vol avec une grande adresse. Des oiseaux plus gros comme la grive litorne et le pigeon ramier, sont parfois capturés par la femelle.

 

En forêt, il se dissimule dans un arbre ou un buisson puis fonce sur sa cible; il la percute de ses serres, l’impact seul suffisant souvent à tuer la proie. Dans la campagne bocagère, l’épervier épouse les contours du terrain, vole près du sol, frôle les haies et les clôtures et plonge sur ses proies. Au cours d’une poursuite acharnée, il arrive que l’épervier percute un obstacle à pleine vitesse et reste étourdi. Il peut même se rompre le cou.

 

La nidification a lieu au printemps et au début de l’été, afin que les jeunes éperviers naissent lorsque les passereaux à chasser sont nombreux. La femelle se charge de laconstruction du nid, ou aire, le mâle se contentant d’apporter quelques matériaux.

 

Le nid, fait de branchettes sèches et vertes mêlées, est en général placé dans l’enfourchure d’un conifère, près du tronc.

 

La femelle pond 4 à 6 œufs. Elle les couve durant 33 à 35 jours.

 

Les jeunes sont couverts de plumes au bout de 4 semaines

 

supplémentaires et quittent alors le nid. Ils seront ensuite aptes à se reproduire vers 2 ans. Mais environ 70% des éperviers mâles meurent la première année. Certains sont tués par des femelles qui les prennent pour des proies en raison de leur petite taille.

 

D’après la mythologie égyptienne, Osiris, premier roi d’Égypte, fut tué par Seth, son frère jaloux. Isis, épouse éplorée d’Osiris, récupéra le corps de son mari et plana au-dessus de lui sous la forme d’un épervier; puis elle le ramena à la vie en l’éventant de ses ailes. C’est pourquoi, dans l’Égypte ancienne, l’épervier était symbole de vie éternelle et ornait même la base du cercueil du pharaon Toutankhamon.

 
         
   

Oiseaux de proie