Herd-Book Normand
  LE MONDE RURAL NORMAND
   
  HERD-BOOK NORMAND
         
 

Herd-Book Normand, collection CPA LPM 1900

 
     
 

Considérations sur l’amélioration de la Race Bovine Normande,

dans l’arrondissement de Valognes / par Constant Fafin 1926


L'institution, en 1884, du Herd-Book Normand, dont le siège est à Caen, en permettant par les cartes d'origine de connaître les ancêtres d'un animal et son pedigree est d'un précieux appoint quand il s'agit de choisir et de juger un reproducteur. IL NE FAUDRA PLUS ADMETTRE DANS LES CONCOURS QUE DES ANIMAUX INSCRITS AU HERD-BOOK, dans un avenir que nous espérons très rapproché, et tenir compte de la carte d'origine, aussi importante pour le taureau que pour l'étalon ; pour la vache que pour la jument.

 

Actuellement, à la suite d'un examen passé par une commission spéciale, les animaux normands répondant aux conditions imposées, sont inscrits sur un livre Zootechnique, avec un numéro et une fiche spéciale contenant leur signalement.

 

Le propriétaire reçoit une carte extraite de ce livre à souche et justifiant l'inscription. Le signalement de l'animal permet de le reconnaître et est assez complet pour éviter la fraude.

 

Les produits sont inscrits d'office sur les livres des naissances, lorsque la déclaration de saillie a été faite en temps voulu et a été suivie de la déclaration de naissance.

 

Ces inscriptions doivent être contrôlées afin de pouvoir être maintenues si le sujet en est digne. Dans ce cas, il prend place sur le livre définitif. Les cartes ont, cela se conçoit, d'autant plus de valeur que l'ascendance remonte plus en arrière car cela confirme une sélection continue exercée sur des animaux de choix pendant plusieurs générations.

 

Un des plus grands reproches que l'on puisse faire aux concours actuels " de se BORNER A EXAMINER ET A PRIMER CE QU'ON VOIT, sans tenir compte DE CE QU'ON NE VOIT PAS " pourrait ainsi se trouver supprimé grâce aux précieux renseignements consignés sur les cartes du Herd-Book. Au lieu d'être des concours de plastique, de formes, de beauté, les sujets dignes d'être primés seraient à la fois beaux et bons, et joindraient à leur " beau physique " et à leur belle ascendance, des performances parfaites, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

 

La mise en service des taureaux commençant à douze mois, environ, pour finir à trois ou quatre ans, force est de tenir compte de cet état de choses pour primer " L'avenir " car les mâles sont souvent abattus quand on pourrait les juger sur leur passé, ce qui est profondément regrettable.

 

L'examen de la carte et du pedigree des parents complétant l'examen habituel des jurés permettrait de tenir compte des espérances légitimées par l'ascendance lorsqu'il s'agirait de jeunes taureaux ; pour juger les vieux, un nouvel examen portant sur leur pedigree permettrait de voir jusqu'à quel point les espérances se sont ou non réalisées et s'il y aurait avantage ou non à leur faire continuer la monte

 
 
 

Coutances jour de foire, CPA collection LPM 1900

 
 
 
 

Bricquebec jour de foire, CPA collection LPM 1900

 
     
 
 
 

Caen jour de foire, CPA collection LPM 1900

 
 
 

 

Vivre Normand