Infanterie de la garde
 LA GRANDE ARMEE

 

Infanterie

 

L'infanterie constitue le gros des troupes de la Grande Armée. On en distingue trois types : l'infanterie de ligne, l'infanterie légère et l'infanterie de la Garde impériale.

 

 Infanterie de la garde

L'infanterie de la garde est, par définition, destinée à la protection du souverain. De fait, elle constitue une réserve d'élite. A son apogée, elle comprenait : grenadiers, chasseurs, tirailleurs, voltigeurs.

 

Les régiments des grenadiers et des chasseurs contituaient l’infanterie de la Vieille Garde . Certains auteurs font toutefois une distinction et utilisent l’appellation moyenne garde pour les derniers régiments.

 

Pour faire partie des grenadiers de la garde, il fallait avoir fait preuve de bravoure et beaucoup d’entre eux étaient décorés de la légion d’honneur.

 

 

Il fallait également avoir une taille minimale de 5 pieds et 5 pouces (1 m 76) mais, vu le manque d’hommes grands, on trichait parfois de quelques centimètres. Un service minimum de 12 ans dans l’armée impériale était exigé pour appartenir au 1e Régiment si bien que tous ces grenadiers portaient au moins un chevron d’ancienneté ; le premier étant obtenu au terme de 10 ans, le deuxième 15 et le troisième 20. La moyenne d’âge était de 35 ans. Les grenadiers portaient un grand bonnet à poil garni d’un triangle en laiton sur l’avant. Il était d’usage de porter la moustache et surtout, à chaque oreille, un anneau d’or. Les compagnies étaient fortes de 150 à 200 hommes.

 

Les chasseurs à pied constituaient l’autre unité d’infanterie de la vieille garde. Les critères de sélection étaient comparables à ceux des grenadiers, la taille excepté. A la différence des grenadiers, les bonnets à poil des chasseurs ne portaient pas de pièce métallique.

 

Les tirailleurs et les voltigeurs constituaient la jeune garde ; les premiers étaient le prolongement des grenadiers et les seconds des chasseurs à pied. Ces unités portaient le shako.

 

 

 
   
 
     

La Grande Armée