Infanterie légère
 LA GRANDE ARMEE

 

Infanterie

 

L'infanterie constitue le gros des troupes de la Grande Armée. On en distingue trois types : l'infanterie de ligne, l'infanterie légère et l'infanterie de la Garde impériale.

 

 Infanterie légère

En théorie, l'infanterie légère est destinée à opérer dans les terrains difficiles (bois, traversée de cours d'eau, terrain montagneux) mais, de fait, elle est utilisée comme l'infanterie de ligne. Elle ne diffère de cette dernière que par l'appellation et l'uniforme. Son armement, son équipement, son entraînement et ses missions sont les mêmes. Le nombre de régiments légers n'a, apparemment, jamais dépassé quarante. Chaque régiment comprend 2 à 3 bataillons. Chacun de ces bataillon comprenaient six compagnies dont deux d'élite : les carabiniers et les voltigeurs. Les unités du centre sont appelées compagnies de chasseurs. Elles ne doivent pas être confondues avec les chasseurs à pied de la Garde. L'organisation est similaire à l'infanterie de ligne. Seul le plastron, qui est bleu foncé dans l'infanterie légère, diffère de l'infanterie de ligne qui est blanc.

 

Les carabiniers correspondent aux grenadiers de la ligne et portent également des épaulettes rouges. La haute taille n'est toutefois pas requise. Vu leur nom, les carabiniers devraient être armés d'une carabine mais ils ont généralement un fusil. Ils sont toutefois choisis parmi les tireurs les plus qualifiés.

 

Les voltigeurs ont servi de modèle à leurs homonymes de la ligne puisqu'ils ont été créés un an auparavant, soit en 1804. Ils portent les épaulettes vertes.

 

 
 

 
 
     

La Grande Armée