Jean Le Veneur 37eme Abbé
 Les 49 Abbés du Mont Saint Michel 

 

   

 Abbé Jean Le Veneur

 1524-1539  37eme Abbé

     

Jean Le Veneur, né au XVe siècle et mort en 1543, est un ecclésiastique, bénédictin, et homme politique français.

 

Il était chanoine de Paris, évêque-comte de Lisieux (1505-1539), abbé du Bec, vicaire général de l'Évêché d’Evreux, trente-septième abbé du Mont Saint-Michel (1524-1539), grand aumônier de France (1526-1543) et cardinal (1533-1543).

 

Il est généralement appelé le cardinal Le Veneur mais on le trouve parfois aussi désigné comme le cardinal de Lisieux ou encore le cardinal de Tillières.

 

Il portait pour armoiries : d’argent à la bande d’azur chargée de trois sautoirs d’or, qui sont les armes de la famille Le Veneur de Tillières.

 

 

 

Blason de Jean Le Veneur


   
Évêque-comte de Lisieux

 

Jean le Veneur naquit vers 1473 de l'union de Philippe le Veneur, baron de Tillières, du Homme et du Valquier, avec Marie Blosset, fille de Guillaume, seigneur de Saint-Pierre et de Carrouges.

 

Il était chanoine de Paris, archidiacre de l'église de Lisieux et abbé de Saint-Grestain lorsque, au décès de son oncle Etienne Blosset, évêque de Lisieux, le 2 octobre 1505, il fut à son tour fait évêque et comte de Lisieux et abbé du Bec. Il fit beaucoup de bien à son église de Lisieux, dont il demeura évêque jusqu'en 1539, date à laquelle il se démit de son évêché au profit de son cousin germain, du côté de sa mère, le futur cardinal Jacques d'Annebault.

 

Son frère Ambroise le Veneur fut élu évêque d'Evreux en 1513, de même que son neveu Gabriel le Veneur en 1521.

 

Membre du Conseil royal à partir de 1516, il assiste au couronnement de la reine Claude en 1517. François Ier obtint qu'il soit élu abbé du Mont Saint-Michel en 1524.

 

Jean le Veneur devint également lieutenant général au gouvernement de Normandie par lettres du duc d'Alençon le 4 mars 1525.

 

Il fut l'un des négociateurs du traité de Madrid de 1526.

 

Grand aumônier de France et cardinal

 

François Ier le nomma grand aumônier de France en 1526. C'est à ce titre qu'il réforma les statuts de l'hôpital des Quinze-Vingts à Paris.

 

En sa double qualité d'abbé du Mont Saint-Michel et de grand aumônier de France, il présenta et recommanda Jacques Cartier à François Ier à l'occasion d'un pèlerinage que le roi fit à la l'abbaye du Mont Saint-Michel en mai 1532. Tenant la promesse qu'il avait faite au roi à cette occasion, Jean le Veneur participa de ses deniers aux frais du voyage de Jacques Cartier au futur Canada et fournit les aumôniers du voyage parmi les moines de l'abbaye du Mont Saint-Michel.

 

Il fut créé cardinal du titre de Saint-Barthélémy en l'Île[3] le 5 novembre 1533 à Marseille par le pape Clément VII.

 

Lors de ce voyage à Marseille, François Ier et le tout nouveau cardinal Le Veneur obtinrent par ailleurs du Pape Clément VII une bulle limitant le partage du Nouveau Monde de 1493 (bulle Inter cœtera II) entre les couronnes d'Espagne et du Portugal aux seules terres connues à cette date « et non les terres ultérieurement découvertes par les autres couronnes ».

 

Abbé du Mont Saint-Michel

 

Fulgence Girard, dans son Histoire géologique, archéologique et pittoresque de Mont Saint-Michel de 1843, décrit la prélature de Jean Le Veneur au Mont Saint-Michel dans ces termes :

 

« La mort de l’abbé Jean de Lamps, le 4 décembre 1523, sembla le signal des intrigues qu’inspira le désir de lui succéder à la prélature du Mont Saint-Michel. François Ier et Louise de Savoie, alors au château de Blois, se virent subitement assiégés par les suppliques de vingt rivaux. La faveur dont Jean Le Veneur, évêque de Lisieux, et abbé commendataire du Bec, jouissait à la cour de France rendit inutiles toutes ces démarches et toutes ces prières. Cette prélature lui fut promise. Mais, voulant d’abord s’assurer des droits que le couvent pouvait avoir à l’élection de ses abbés, le roi et la reine invitèrent, par plusieurs lettres expresses, les religieux à leur députer quelques-uns de leurs frères, avec les titres qui leur attribuaient le privilège de l’élection canonique de leurs pasteurs.

     

Refectoire de L'Abbaye du Mont-saint-Michel

 

36° Jean Le Veneur. —1523 -1539. — « A peine avait il rendu l'esprit que plusieurs se mirent à courir la poste vers Bloys où estoit François Ier et madame Louise de Savoie sa mère; mais aucun des coureurs n'attrapa la proye qui estoit réservée à Jean Le Veneur, évêque de Lisieux qui suivoit la cour. La reine dépescha un courrier avec une lettre aux religieux et priant qu'ils aient à eslire l'évêque de Lisieux, lequel craignani que cette lettre n'eût assez d'authorité obtint une lettre du roy '. » Dès la réception de la première lettre, les moines, assemblés en chapitre « accordèrent ce qu'ils ne pouvoient refuser. » Toutefois ils envoyèrent des députés au roi qui les reçut avec bonté. Il fit examiner leurs priviléges d'élection par le chancelier qui envoya au Mont, au nom du roi, une reconnaissance de ces droits. Les députés revinrent ayant reçu du roi lui-même le vœu de l'élection de l'évêque de Lisieux. Cependant celui-ci, inquiet sur le résultat, obtint une quatrième lettre du roi en sa faveur2. Cette lettre, qui était tout impérative, décida les moines « car qui peut aller au contraire de ce que veut absolument la majesté royalle » dit dom Huynes: ils élurent donc ou plutôt confirmèrent l'évêque de Lisieux qui, ne connaissant pas son élection, sollicita encore l'intervention du roi. Un courrier apporta une cinquième dépêche qui exprimait « le grant voulloir, désir et affection que nous avons tant à cœur qu'il n'est possible de plus. » Ainsi se fit la nomination de Jean Le Veneur, second commendatairc, qui ne vint jamais dans son abbaye. « Cette sainte et dévote maison fut mise en commande et abandonnée à une domination estrangère et séculière possible jusques à la fin du monde, si Dieu n'y met la main. Qui a jamais veu une ambiiion plus violente pour des bénéfices. J'escris ceci le jour du grand docteur saint Ambroise : qu'il leroit beau mettre en paralelle l'affection de ces deux prélats' » Jean Le Veneur envoya ses procureurs recueillir les revenus du monastère, diminua le nombre des moines, « pour en avoir moins à nourrir, » jouit de l'abbaye pendant quinze ans sans y laisser d'autres marques que son écusson, qu'il fit mettre a la place de celui du cardinal d'Estouteville, aux vitres du chœur, près de son image « voulant donner à connaître que cette effigie étoit la sienne. » Ensuite il fit enlever les armes de Jean de Lamps de la voûte du chœur pour y substituer son écusson.

 

 
 
     

Les 49 Abbés du Mont Saint Michel