Jeu de la galoche
  JEUX D' AUTREFOIS
   
  JEU DE LA GALOCHE
         
 
 
         
 

Le jeu de la galoche est un jeu de palets pratiqué dans la Manche.

 

Les jeux de palets sont en usage en France depuis au moins le 16e siècle. Le palet était une pierre plate que l'on jetait à même le sol. De nos jours, le palet est généralement en fonte ou en laiton. Dans le sud de la Manche, la forme la plus pratiquée est le jeu de la galoche, la galoche est un cylindre en bois d'une hauteur d'environ 20 cm. Les joueurs s'affrontent sur un terrain en terre battue. La galoche est posée verticalement au milieu d'un cercle de 40 cm environ. Les joueurs déposent leur mise (une pièce de monnaie chacun) au sommet de la galoche. Placés à 7 mètres, ils vont essayer de :

 

    -Faire tomber la galoche avec leurs palets (toutes les pièces tombant en dehors du cercle seront remises en jeu au prochain tour);

    -Mettre le palet au plus près des pièces tombées (toute pièce plus proche d'un palet que de la galoche revient au propriétaire du palet, sinon la pièce est remise en jeu au prochain tour).

 

Pour mesurer les distances, il faut prendre en compte que toutes les pièces et palets qui se touchent forment un seul élément. Lorsque tous les joueurs ont lancé leurs deux palets, les gains sont distribués. Si la galoche est restée debout, le jeu continue sans mise supplémentaire, sinon chaque joueur redonne une pièce à la galoche pour continuer à jouer.

 

Source

Web Pommes.

 

Vocabulaire du galocheur

 

La galoche. Cylindre en bois d'une hauteur d'environ 12 cm.

Les palets. De forme ronde, doivent être en acier, avoir un poids compris entre 1200 g et 900 g. Les palets doivent avoir un diamètre de 12 cm à 10,5 cm.Les palets doivent avoir une épaisseur de 16 mm (maximum) avec un pourtour biseauté sur les 2 faces sur 15 mm, dont le tranchant est limité à 3 mm. Les palets doivent être numérotés de 1 à 3 sur les 2 faces, à l’aide d’un foret ou d’un poinçon. Les palets peuvent être marqués d’un signe distinctif propre à leur propriétaire (initiales gravées, signes à la peinture...)

La mise. Pièce de monnaie qui représente l'enjeu et que l'on place sur la tête de la galoche.

Le sillon. La ligne où se place le joueur. Un mot qui signifiait en gaulois la vallée. Il rappelle que jadis on traçait ce sillon du rebord du talon...

Dégalocher. Faire tomber la galoche en faisant trois pas en avant du sillon.

Décapiter. Viser la galoche à la tête.

Rejeter, vomir. Projeter la mise vers le bas en touchant la galoche à la base.

Prendre de la terre. Faire rebondir le palet sur le sol pour qu'il frappe la galoche à la tête, afin de projeter la mise vers le haut.

Jouer la bolinche. Piquer en basculant le palet devant la galoche. Aller dedans : piquer en cherchant à renverser la galoche.

Rester à coté. Piquer prudemment en évitant de faire tomber la galoche.

Plomber. Action qui consiste à donner au palet piqué un angle proche de la verticale, pour qu'il croche dans le bitume.

Jouer à la galette. Se dit du jeu d'un débutant qui pique en faisant glisser le palet sur la route. C'est l'opposé de "Plomber".

C'est pris. C’est réussi : le point est acquis à celui qui vient de jouer.

C'est à elle.  La galoche tient le point.

Faire gras. Donner le point à la galoche et donc l'engraisser. La mise est augmentée d'un point.

Donner le point à la galoche. Consiste à mesurer la distance entre la mise, les palets et la galoche, pour savoir à qui revient le point, en cas de litige.

Faire cheval. La galoche touche un palet, où se trouve sur ou sous un palet. La galoche tient le point dans ce cas.

 
     
 

...

 
         

Jeux d'autrefois