L'assassinat de saint Godegrand
 

RECITS ET CONTES

DES VEILLEES NORMANDES

   
  L'assassinat de saint Godegrand
 
     

Récits et contes des veillées normandes

Marthe MORICET

Cahier des Annales de Normandie 1963

Volume 2

 

Le taureau de Ia Bauquencée

Le bras de saint Ernier

La légende de saint Gerbold

L'assassinat de saint Godegrand

Le lac de Flers

Ganne

Gauchelin

Voeu d'un marchand

Duel de Legris et de Carrouges

La fileuse

 
 
     
 

L'assassinat de saint Godegrand

 

Saint Godegrand , évêque de Séez , pendant un voyage qu'il fit à Rome , confia l'administration de son évêché à Grodobert . Celui - ci ne se vit pas dépouillé de cette fonction sans dépit par son retour, car elle était lucrative en ses mains ; c'est le motif qui lui fit concevoir le dessein d'assassiner notre prélat . Pour y parvenir, il engagea le filleul de Godegrand à commettre le crime qu'il avait prémédité. Un jour que saint Godegrand allait de l'abbaye d'Almeneches à Exmes , Grodobert l'aperçut par les fenêtres de sa chambre , et aussitôt il appela le filleul du vénérable pasteur, et le poussa à mettre à mort le saint évêque , s'il voulait avoir ce qu'il avait promis. Obéissant au perfide, le malheureux s'approcha promp- tement du prélat, demandant le baiser de paix ; et l'ayant reçu, sans perdre de temps , il tira son épée , lui en donna un coup à la tête et le tua . Dans le lieu où se passa cette lâche action, et qui porte le nom de Montmiland , apparait depuis cette époque , une ombre du prélat . Les accents plaintifs qu'on entend annoncent la douleur que ce saint évêque éprouva , en voyant son filleul commettre un crime si abominable ; on voit aussi sur les traits de cette ombre l'em - preinte d'une douleur profonde.

 

Quant au malfaiteur , il est condamné à revenir à la même place, sous des formes hideuses qui annoncent son crime. Là aussi, une épine blanche séculaire se couvre de fleurs rouges chaque année et rappelle le sang versé.

 

On n'avait pu enlever le cadavre de Godegrand ; mais ce que la force humaine n'avait pu faire , l'amour fraternel l'accomplit et saint Opportune l'emporta dans son abbaye d'Almenèches.

 

( Bibl. d'Alençon. Ms. n° 2653, fol. 174).

 
         
   
         
   

Récits et contes des veillées normandes