L'quiocher d'Caumont
  CHANSONS DU BESSIN  -17
  L'QUIOCHER D'CAUMONT
 
 

CPA collection LPM 1900

     

Connaissous bi l’co d’un quiocher
Qui vait l’premyi l’solei se l’ver
Sussnos herbages et nos pommiers ?
Oui, ch’est inutil’ qu’ej vous l’dise,
Cha n’peut rêtr’ qu’el sien d’nout église
Car ch’est l’pus hât des environs
Nout biau quiocher d’Caumont.


Quand l’sei timb’ comme au point du jouor
Bi loin, bi hât no vait la touor
De tout’ les commeun’ d’alentouor,
Et l’dinmanch’ quand no sonn’ la messe
No n’entend brin les p’tit’s parouèsses ;
Ch’est qu’y sait pousser sa canchon
Nout biau quiocher d’Caumont.

 

 L’sien quen est d’Caumont l’Éventé
Peut bi vous l’dire, en vérité,
Un biau jouor si fallait quitter
Nout’ joli p’tit coin d’Normandie
J’pieurerions bi nout’ vaqu’ caillie
Mais par sus tout j’regretterions
Nout biau quiocher d’Caumont.


Un jouor si jamais les Prussiens
S’démentaient d’veni par ichin,
En  avant, gars Normands ! Les siens
D’Caumont n’fuiraient pas la bataille,
No les verrait sous la mitraille
Brav’ment défendre à coups d’canon
Nout biau quiocher d’Caumont.

 
   

Chansons du Bessin