La Brave
 

LES VACHES FRANCAISES

LA BRAVE

     
 

ORIGINE ZONE D’ELEVAGE

 

La Brave est une race francaise issue de la race espagnole toro de lidia d'Andalousie

 

La race de combat espagnole, la Brava, a été introduite en Camargue par quelques éleveurs (la première introduction remonte à 1869). Les animaux, d’un format plus important que la Camargue (femelles de 200 à 400 kg et mâle de 400 à 650 kg), se caractérisent par leur robe généralement noire, mais pouvant aussi comporter quelques variations, et leur cornage en lyre basse dirigée vers l’avant. Les taureaux sont utilisés pour la corrida.

 

On estime actuellement la population de taureaux de race brave, actuellement appelée Taureau de combat, entre 5 000 et 6 000 têtes de bétail réparties sur 30 élevages (ganadeiras).

 

La commercialisation de la viande de ces animaux peut bénéficier de l'Appellation d'Origine contrôlée "taureau de Camargue". Cette AOC est une première en France.

 

APTITUDES


Elle est élevée en tout premier lieu pour ses qualités de combattante. C'est la race reine de la tauromachie. Les animaux qui ne sont pas jugés aptes à la courses sont vendus pour la boucherie. Ils peuvent prétendre à l'AOC taureau de Camargue.


C'est une race très rustique qui s'élève seule en plein air. La vache vêle seule, élève bien son veau et le défend. Le rôle de l'éleveur, le manadier, se limite au marquage annuel, à un suivi sanitaire pour repérer les éventuelles maladies et au prélèvement des animaux pour la vente. Un gros travail de sélection sur le comportement est effectué par chaque éleveur.

 

 
 

 

 
   

Les vaches françaises