La Buée
 

LES GRANDES

LESSIVES D'AUTREFOIS...

   
         
 

Les grandes lessives d'autrefois...

Réalisé d’après joursdelessive@yahoo.fr

CPA, collection LPM 1900

 
         
 

 

 

 

 

 

La lessiveuse à champignon

Les ustenciles de la lavandiere

Traditions, rites et superstitions

Lavoirs

L’azurage

L’essangeage

La Buée

 
         
   
  LES GRANDES LESSIVES D'AUTREFOIS...
   
  1 - La Buée
         
 

Le lavage du linge de corps et des vêtements de travail avait lieu toutes les deux ou trois semaines, plus souvent si on avait de jeunes enfants.  Il s’agissait bien souvent d’un simple trempage sans savonnage dans l’eau de la rivière ou de la mare, faute de ressources.

 

Suivant les régions, la grande lessive (buée ou buie) se faisait dans tous les villages et les petites villes de deux à quatre fois par an et tout particulièrement au printemps et à l’automne. C’était un évènement important de la vie communautaire, un acte social qui rassemblait les femmes et donnait lieu à une vraie fête avec repas, chants et danses qui faisaient oublier la fatigue.

 

Les premières opérations se pratiquaient dans les foyers. Le linge était trié : d’un côté le linge blanc, et de l’autre les lainages et le linge fin. Le blanc était lui même trié en fonction de son degré de saleté et de sa finesse : cela conditionnait sa place dans le cuvier.

 

La buée avait lieu à l’extérieur ou dans une pièce spécialement préparée (chambre à four, fournil, appentis ou coin de grange).

 
 
         
 

La lessive durait trois ou quatre jours, voire une semaine suivant la quantité de linge. Une grande buée comptait en moyenne 70 draps et autant de chemises, des dizaines de torchons et de mouchoirs.

 
     
 
 
         
   

Les grandes lessives d'autrefois...