La canchon du bouilloux
  CHANSONS DU BESSIN  -13
  LA CANCHON DU BOUILLOUX
 
 

CPA collection LPM 1900

   

Si nos écoutait les méd’cins

Faudrait terjous bair’ l’iau d’la canne,

Nom dé gousss’ ! Pour el sien qu’enhanne,

J’crais qu’un p’tit larmot ch’est pus sain.

V’là pourqui qu’d’aveuc sa caudière,

San fouonai, san rafraîchissoux,

Tous l’s’ ans no vait l’bouilloux cheu nous

En train d’faire eun’ goutt’ d’iau d’vie d’ baire.

 

Refrain


Et j’dis à ma p’tit’ cardronnette :
Ma mignonn’, fais nous d’la galette
Teurgoul’, fallue, à n’étouffer ;
J’arros’rons tout cha d’bouon café :
Faut qu’el bouilloux sait bi traité.

 

El’ sien qui va omont les camps
Dans la breume et dans la rousée,
Il a souvent la fall’ glacée ;
Li faut d’quai d’câs en rarrivant.
Dans sa tisane eun’ demouéselle
D’iau d’vie qu’no fabrique du moment

Pasqué ch’est d’iau d’ vie naturelle
Vaut mus qu’un p’tit pot d’cheu l’marchand.

Quand j’naquis ch’est d’un p’tit larmot
Qu’man père y m’humectit les lèvres,
Ded’ pis c’temps là j’couors comme un yèvre,
Y a ri d’milleu pour un marmot ;
Et vrai Normand d’la Normandie
A qui qu’la goutte en fait pas pou,
J’veux bair’ jusqu’à la fin d’ma vie
L’bouon Calvados ed’ nos bouilloux.

 
   

Chansons du Bessin