La Charolaise
 LES VACHES FRANCAISES

 LA CHAROLAISE
 

 

SON LOOK

 

La Charolaise est une vache très grande (1,45 mètres au garrot), musclée (sa culotte est « rebondie »), plantée sur des membres courts mais bien solides. Elle pèse en moyenne de 700 à 1.200 kg.

 

Sa rusticité lui permet d'évoluer facilement dans la plupart des élevages, même quand il fait froid.

 

Sa longévité lui donne une qualité supplémentaire.


Son chignon est très large et long, recouvert de poils épais, et sa tête est courte. Ses muqueuses sont roses  et ses cornes sont blanches, de tailles moyennes, légèrement relevées. Sa robe est blanche uniforme, parfois crème, au poil épais et court.

 

La Charolaise est une bonne laitière pour son veau, ce qui en fait la première race bovine allaitante française.

 

GEOGRAPHIE

 

Le berceau d'origine de cette vache se trouve en Saône-et-Loire, dans la vallée de l'Arconce, à quelques  dizaines de kilomètres au nord de Lyon. Aujourd'hui, les effectifs français, répartis dans tous les  départements, représentent plus de 1,7 millions de vaches. Quand une Charolaise est croisée  avec une Normande, on appelle ça une "Jaune".

 

Le premier Charolais a avoir foulé le sol du continent américain le fit dans les années 1920, au Mexique.

Les qualités bouchères de la Charolaise sont aujourd'hui appréciées dans plus de 70 pays (dont le Mexique  et l'Ukraine), où son succès doit également beaucoup à des croisements effectués avec des races locales,  comme avec le zébu par exemple.

 

HISTOIRE

 

Cette race est issue de bovins jurassiques qui peuplaient l'Est de la France.

 

Elle s'est installée dans le Charolais à partir du XVIIIème siècle. Pendant très longtemps, les boeufs y ont été élevés pour le trait, les travaux de force d'une manière générale, puis engraissés pour la boucherie.

 

Son livre généalogique (herd-book) a été créé en 1864. Avec la mécanisation des campagnes, la race est devenue exclusivement bouchère.

 
   

Les vaches françaises