La choule
  JEUX D'AUTREFOIS
   
  LA CHOULE
         
 

Wikipédia

Histouaithe

 

Ch'fut duthant l'dgiêx-neuvième siècl'ye qu'les gammes modèrnes fûtent standardîsées – tout preunmiéthement en Angliétèrre dans les grandes êcoles et l's unnivèrsités.

 
 
         
 

Mais tout chenna v'nait d'eune tradition dé gammes dé balle qu'nou jouait dans les villages. Châque village ou pays avait ses règl'yes s'lon tchi qu'nou jouait – et chenna pouôrrait m'ner à d's êtchipes dé difféthentes grandeurs – des grandes êtchipes ou des p'tites. Sans hôlouoges nou jouait s'lon la sonn'nie du cliochi d'l'églyise ou s'lon la mathée ou même s'lon lé solé.

 

Nou lanchait, portait ou codpîsait la balle – et y'avait étout des vâriâtions auve eune sorte dé badgette tchi r'sembliait sans doute au hurling Irlandais ou au shinty Êcossais. La gamme pouvait êt' bein violente coumme les hoummes littaient pouor la balle dans eune manniéthe dé "dgèrre" – tchiquefais entré deux villages, ou entre les jannes gens et l's hoummes mathiés.

 

La choule 'tait pratitchie en Nouormandie, Picardie et jusqu'en Brétangne, mais l'întroduction dé sports modèrnes en France auprès la dgèrre Franco-Preusse dé 1870 (sustout coumme pratique militaithe pouor la modèrnîsâtion d'l'armée et l'urbannîsâtion d'la tchultuthe nâtionale) 'tait destinnée à rempliaichi les gammes traditionnelles coumme la choule.


Wikimanche

Histoire

 

Mentionnée pour la première fois en 1147, la choule se joue depuis le Moyen Âge en Normandie et tout particulièrement dans le Cotentin. Gilles de Gouberville à la Renaissance en était ainsi selon ses écrits, un joueur assidu. Elle est avec la tèque, l'un des sports régionaux traditionnels, qui rassemble régulièrement des passionnés de tous âges.

 

Elle se joue traditionnellement à la période de Noël, et lors de Pâques, au dimanche des Rameaux, le mardi-gras et durant le carême, période durant laquelle se tiennent des fêtes populaires qui prennent également le nom de choule, dans les communes rurales normandes. Les parties pouvaient opposer deux villages, dont les habitants s'affrontaient pour placer par tous les moyens une balle de cuir, la choule, remplie de foin ou de son, dans le camp adverse, ou la noyer dans une rivière ou un étang.

 

Cette pratique donnait lieu à des affrontements parfois violents, si bien que le roi Charles V l'interdit sur le domaine royal en 1369. Deux siècles plus tard, Gilles de Gouberville témoigne de sa pratique : "le 23 décembre 1555, à la choule, Cantepye me pousse si fort de son poing, en courant contre moi, sur le tétin dextre qu'il me fit faillir, la parole, et à grant difficulté on me peut ramener céans. Je me cuydé esvanouir en venant et perdy la veue près de demie quiart d'heure ; parquoy je fus contrainct de prendre le lict." La mise en jeu de ces rencontres organisées par Gouberville, s'effectue par un notable ou un jeune marié.

 

Selon Decorde, on l'appelait savatte à Valognes.

 

On joue quartier contre quartier ou mariés contre célibataires. Après une interruption vers 1913 pour la grande choule, et vers 1943 pour la choule à la crosse, ces deux pratiques revivent depuis 2001. Trois associations militent pour la pratique de la choule en Normandie. Une quatrième devrait voir le jour en 2010 à Villedieu-les-Poêles. Ce sont actuellement plus de 70 parties par an qui se jouent en Normandie y compris en scolaire et pour les deux tiers dans la Manche actuellement. Des entraînements mensuels ont lieu en Vallée de la Risle (Eure) et près de Vire (Calvados) depuis fin 2009.

 

Depuis 2003, l'assemblée annuelle des jeux et sports traditionnels du Cotentin a lieu le deuxième dimanche d'août : à Hémevez en 2006 et 2007, à Quinéville en 2008 et 2009 et à Saint-Marcouf en 2010. Cet évènement se termine par une grande choule "familiale" juste avant la remise des prix des concours (course de tonneau et quilles du Cotentin) et la collation prise par les joueurs et spectateurs.

 

Depuis 2008 il existe une coupe de Normandie de choule à la crosse se déroulant tous les premier dimanche du mois de mai près des pommiers du terrain de choule de La Haye-de-Routot (Eure). En 2012 elle devrait accueillir 7 à 8 équipes. En parallèle des jeux traditionnels normands sont proposés aux familles accompagnatrices et une grande choule finale est jouée entre les participants et les spectateurs juste après la collation conviviale.

 

Depuis 2011 le défi normand oppose le vainqueur de la coupe à une sélection de joueurs de toute la Normandie.

 

Il existe deux types de choule : la grande choule et la choule crosse, ou choulette. La première qui se joue à la main et au pied, est cousine du foot gaélique, du calcio, du rugby, du foot et du footy australien ; la seconde qui use d'une crosse, du hurling irlandais, de la crosse canadienne et de l'ancien knattleikr islandais.

 
     
 

Crosses de Choule

 
         
   

Jeux d'autrefois