La Parthenaise
 

LES VACHES FRANCAISES

LA PARTHENAISE  -04

     
 
 
     
 

SON LOOK


La Parthenaise est une vache de taille moyenne, de 1,35 à 1,40 mètre au garrot pour un poids variant autour de 750 kg, à la conformation robuste : tête forte et courte, musclée sur membres fins, poitrine haute. Ce qui lui a longtemps valu d'être choisie pour ses aptitudes aux travaux de force.

 

Sa robe est le plus souvent de couleur fauve rougeâtre ou froment, et ses muqueuses sont noires, ainsi que le bord de ses oreilles, ses cils, et son toupillon (le bout de la queue). Très élégante, son ventre est auréolé de gris perle, ainsi que le bout de ses pattes et en bordure des paupières, ce qui lui fait comme des lunettes ou un maquillage très chic ! Ses cornes sont de tailles moyennes, noires aux extrémités. C'est une vache rustique, recherchée également pour sa bonne fertilité.

 

Elle est aujourd'hui essentiellement élevée pour sa viande, réputée pour être de haute qualité. Et ils sont très nombreux, les adorateurs de la vache qui trouvent que la Parthenaise est une des plus belles vaches du monde.


La photographie ci-dessus est signée Patrick Bonneau, et est tirée du Livre de la vache, d'Alain Raveneau, disponible chez votre libraire en ligne habituel.

 

GEOGRAPHIE

 

Elle est originaire du Centre-Ouest de la France, plus précisément dans le département des Deux-Sèvres. Ses troupeaux sont aujourd'hui essentiellement concentrés dans une zone allant de la Bretagne à l'Aquitaine, en passant par les Pays de Loire.


Ses effectifs français se montent à plus de 13.000 têtes, soit deux fois plus qu'il y a dix ans, ce qui démontre son retour actuel chez les éleveurs qui tablent sur la teneur de sa viande.


Ses qualités lui valent d'être aujourd'hui une habituée des voyages à l'étranger. Le Canada, les États-Unis et la Grande-Bretagne sont des pays qui l'ont définitivement adoptée.

 

HISTOIRE

 

La Parthenaise est une ancienne beurrière, qui fit jadis la réputation du beurre de la région Poitou-Charente, et qui est résolument orientée vers la production de viande depuis une vingtaine d'année.

 
Elle est une des plus anciennes races françaises, puisque son livre généalogique (ou herd-book) fut créé en 1893, ainsi que le premier concours de la race. À cette époque, ses qualités multiples (travail – lait – viande) en faisait la troisième race française, avec un troupeau qui comptait alors plus d'un million de têtes.

 
   
 
     
 
 
     
   

Les vaches françaises