La poule de Houdan
  NOTRE "BASSE COUR"
  LA POULE HOUDAN
         
 

Cette race ancienne est attestée dès le XIVe siècle. Elle a connu son apogée dans la première moitié du XXe siècle. Sa zone d'élevage couvrait plusieurs cantons des Yvelines et d'Eure-et-Loir. Elle a failli disparaître par la suite face à la concurrence de races plus productives, mais des éleveurs passionnés ont conservé la race. Une dizaine d'éleveurs de la région de Houdan et de Mantes tentent de la faire revivre. En 1979, l'ancien club est remis sur pieds sous l'impulsion de Daniel Cordier, habitant de Saclay, également à l'origine de la Société Avicole, Cunicole et Colombicole des Yvelines (SACCY) et prend l'appellation de Houdan-Faverolles Club de France (HFCF). Son président lance un appel à tous les éleveurs isolés dans tout l'hexagone et organise un championnat de France de la race à l'occasion de la foire de la Saint Matthieu à Houdan (plus ancienne foire de France). Il en profite ainsi pour relancer cette exposition nationale qui avait également cessé d'exister.

 
 
         
 

La poule de Houdan se reconnait à sa crête double et à sa huppe de plume sur la tête. C'est, avec la Faverolles, la seule poule de France ayant des pattes à cinq doigts.

 

Elle existe en plusieurs variétés de couleur, la plus connue étant à plumage noir parsemé de taches blanches (on dit noir caillouté blanc), mais elle peut aussi être noire, blanche ou gris perle.

 

Elle est réputée pour la finesse de sa chair comparée par les amateurs à celle de la perdrix.

 

C'est aussi une pondeuse moyenne.

 

Elle bénéficie aujourd'hui d'un label rouge ce qui est extrêmement rare pour une volaille de race pure.

 
         
 
 
 
 

Idéal de perfection du coq

 

 Idéal de perfection de la poule

 
         
 

  STANDART

 Corps

cylindrique à Poitrine large et profonde, long, légèrement penché chez le coq

 Oreillons

blancs recouverts par les favoris

 Couleur des yeux

rouge orangé

 Couleur de la peau

blanche

 Couleur des tarses

marbrés chez la cailloutée, plutôt couleur chair chez la blanche, cinq doigts

 Variétés de plumage

noir caillouté blanc, blanche, noire, gris perle

 Crête

en feuilles de chêne pas trop imposante

 Barbe

bien développée

 Barbillons

très peu développés et cachés par la Barbe

 Huppe

 

moyenne, fournie, ne cachant pas la vue, rejetée en arrière chez le coq, plus arrondie chez la poule, prenant naissance sur une proéminence située au dessus du crâne. Cette proéminence est très souvent déjà visible chez le poussin

 GRANDE RACE

 

 Poids idéal

Coq : 2,5 à 3 kg ; Poule : 2 à 2;5 kg

 Œufs à couver

 65 g, coquille blanche

 Diamètre des bagues

Coq : 20 mm ; Poule : 18 mm

 NAINE

 

 Poids idéal

Coq : 900 g ; Poule : 800 g.

 Œufs à couver

min. 35 g, coquille blanche

 Diamètre des bagues

Coq : 14 mm ; Poule : 12 mm

 
         
   

Les poules