La réalisation du réseau

LE TELEPHONE DANS LA MANCHE  5/7
   
  La réalisation du réseau
         
 

Coutainville la poste. CPA collection LPM 1900

 
   
 

L’acceptation définitive par le Conseil Général restait subordonnée à l’amélioration des liaisons avec Paris et cette question fut débattue lors de la séance du 24 avril 1906. Des trois solutions envisagées, Granville Paris, Granville Argentan et Saint-Lô Paris, la dernière fut retenue et une avance de 150000 francs pour sa réalisation fut décidée. Dans son rapport annuel de 1906, le directeur départemental se félicitait de la mise en service des circuits Granville Rennes et Cherbourg Valognes Saint-Lô et annonçait la mise en chantier incessante du circuit direct Saint-Lô Paris qui permettra de donner « à n’en point douter satisfaction complète à tous les abonnés du département quant à la rapidité des communications avec la capitale» (14). Lors de la séance du 22 août, le Préfet rendit compte de la consultation effectuée auprès des communes intéressées dans l’avant-projet sur leur participation, dans une proportion de moitié, aux frais d’établissement du réseau. Quelques-unes refusèrent, mais 60 acceptèrent. L’avance à faire à l’Etat pour créer ces nouveaux bureaux, y compris les réseaux locaux, les cabines et les circuits, s’élevait à 499 240 francs. Un tableau de la part contributive de chaque commune fut établi en fonction de sa population: ainsi le Mont-Saint-Michel fournissait 20,45 francs et Avranches 1 125 francs. L’ensemble des résolutions du Préfet de la Manche furent adoptées au cours de cette séance. Il fut décidé que le département ferait à l’État l’avance de 499240 francs, que des conventions seraient passées avec la Chambre de commerce de Granville et la ville de Villedieu pour le rattachement des lignes créées ou à créer, d’accepter les offres de concours en intérêts offertes par les communes adhérant au projet et qu’un emprunt de 550 000 francs au taux de 3,75 % sur vingt ans serait .contracté auprès du Crédit Foncier de France. Après la ratification du contrat entre l’Etat et le département par le sous-secrétaire d’Etat aux P et T, la réalisation du réseau téléphonique pouvait commencer.

 
   
 

Cherbourg rue de la Fontaine la poste. CPA collection LPM 1900

 
     
   

L'histoire du téléphone dans la Manche