La Vosgienne
  LES VACHES FRANCAISES
 

LA VOSGIENNE   -10

     
 

La Vosgienne

 
 

 

Origine et répartition

 

La Vosgienne est d'origine suisse, elle ressemble d'ailleurs à l'ancienne race Simmental.

 

Elle a compté jusqu'à 125.000 têtes en France au début du XXème siècle. La pression des autres races laitières ou bouchères l'a peu à peu repoussée sur les hauts pâturages. Le troupeau de Vosgiennes françaises s'établissait aux environs de 3.000 individus au début des années 1970. Un plan de relance datant de 1977, financé par le Ministère de l'Agriculture, a permis son maintien jusqu'à présent (à plus de 8.500 bêtes), et sa réinscriptionau Catalogue officiel des races de vaches françaises.

 

C'est grâce à un noyau d'éleveurs «irréductibles» de la vallée de Munster, que la Vosgienne a été sauvée :ils étaient convaincus, et l'histoire récente leur donne raison, qu'il serait catastrophique de perdre une aussi bonne fromagère, qui sait se contenter des pâturages difficiles du massif vosgien.

 

Morphologie

 

La Vosgienne est de taille moyenne, de 1,30 à 1,35 mètres au garrot pour un poids maximum de 650 kg.

 

Elle est une excellente marcheuse, très robuste et peu sensible aux variations de température.

 

Sa tête est courte, surmontée d'une paire de cornes à pointes noires recourbées vers le haut, et son museau est large et brun. Sa robe, très originale, est noire et blanche, mouchetée, avec deux bandes blanches plus ou moins régulières sur le dos et le ventre. Sa mamelle est rose et les trayons sont noirs.


Comme toutes les montagnardes françaises, la Vosgienne est avant tout réputée pour la qualité de son lait. Sa production annuelle est d'ailleurs tout à fait honorable, avec 4.400 kg de lait en moyenne.

 

Elle est aussi une très bonne fromagère : le munster lui doit tout ! Son identité de montagnarde européenne lui doit également d'avoir très souvent, autour du cou, une magnifique cloche.

 

Aptitudes

 

Encore un patronyme qui ne prête pas à confusion : oui, la Vosgienne vient des Vosges ! Et s'il est possible que du sang suisse coule dans ses veines, il n'en demeure pas moins qu'en Europe, cette vache est essentiellement présente dans cette région de France. On la retrouve en Alsace, tout au long de la « route des crêtes », et dans tout l'Est de la France. Les Allemands et les Belges sont aujourd'hui de plus en plus intéressés par cette montagnarde agile et résistante aux changements de température.

 
     
 

Taureau Vosgien

 
     
   

Les vaches françaises