Lavoirs
  LES GRANDES LESSIVES D'AUTREFOIS...
   
  4 - Le lavoir
         
 

Carentan Lavoir des fontaines CPA collection LPM 1900

 
   
 

Le lieu emblématique de la lavandière est sans aucun doute le lavoir.

 

On assiste au XIXème siècle à une prise de conscience collective des exigences de salubrité publique et d’hygiène élémentaire. Dans les villes, cette prise de conscience se caractérise par l’éloignement des cimetières, l’élargissement des rues et la construction de lavoirs municipaux. Les lavoirs sont alors des espaces publics créés par les municipalités, mais aussi par les industriels paternalistes.

 

Le gouvernement vote le 3 décembre 1851 un crédit de 600000 francs pour aider les communes à « la création d’établissements de bains et lavoirs au profit des classes laborieuses ». Le lavoir devient alors le nouveau temple de la propreté, à la gloire de chaque commune, au même titre que la nouvelle école et la mairie. Haut lieu de l’hygiène nationale par laquelle passe à l’époque forcément la force de la Patrie.

 

Le lavoir n’est pas seulement un bâtiment où la femme lave son linge, c’est également un endroit rempli de vie, de bruit et de cancans…

 
 

 

 
 

La haye Paynel Lavoir sur le Thar CPA collection LPM 1900

 
     
 

Bréhal Lavoir  collection LPM 1900

 
     
 

Mortain Le vieux lavoir grande Rue CPA collection LPM 1900

 
         
   

Les grandes lessives d'autrefois...