Le bateau
  LE JARGON DES MARINS
  Superstitions et croyances des marins
 

LE BATEAU

         
 

Cinq mats France II d'Etienne Blandin

 
     
 

La COQUE


Lors de la construction d'un bateau, dès que la coque est terminée, il est d'usage en Bretagne de l'asperger d'eau de mer en abondance pour l'habituer au futur milieu qui sera le sien. Ces gestes sont accompagnés de prières et de voeux.

 

La CORDE


Sur un bateau, le mot "corde" (ou "ficelle") est totalement prohibé. Les marins peuvent en revanche utiliser des mots similaires tels que "bout", "manoeuvre", "filin", "cordage" (qui est un dérivé de corde, mais autorisé).
Cette interdiction du mot "corde" viendrait du temps ou les mutins étaient pendus hauts et courts.

 

La FICELLE


Comme la "corde", la ficelle par extension, fait partie du vocabulaire interdit à bord d'un bateau.

 
         
 

La FIGURE DE PROUE


Les figures de proue de bois sculpté et peints qui ornent l'avant des grands vaisseaux sont une puissante protection symbolique.


Il s'agissait rarement de divinités masculines telles que Triton ou Poséidon, ou encore des animaux, mais souvent des femmes ou des sirènes. Ces formes féminines étaient un hommage aux dieux de la mer. Peut être aussi qu'étant femmes et portant malheur, elles étaient utilisées en proue pour effrayer les mauvais esprits de la mer.

 
 
         
   

Le jargon des marins