Le brie
 QUELQUES FROMAGES
 
 LE BRIE
     

Les origines :

 

L'origine du brie est mal connue. Il se pourrait que le brie de Melun soit l'ancêtre de tous les bries. C'est toutefois celui de Meaux qui entrera le premier dans l'Histoire, grâce à Charlemagne qui en déguste vers 774 : "Je viens de découvrir l'un des mets les plus délicieux". Robert II le Pieux (fils d'Hugues Capet) en consomme régulièrement en 999. C'est lui qui à la fin du dixième siècle popularise ce fromage dont la ville de Melun a récemment fêté le millénaire.

 

Fromage des rois et roi des fromages : Les rois de France ont ainsi donné un petit coup de pouce à la renommée du brie. Blanche de Navarre en envoyait à Philippe Auguste : il semblerait qu'elle ait acheté au roi 200 bries : c'était en 1217 à Provins au marché de Saint-Ayoul à l'occasion des foires de la Saint-Jean et la transaction a été inscrite au compte de la comtesse par son second comptable : Gervais Le Art près le premier receveur des foires de Provins. Le brie de Meaux était également fort apprécié des rois de France :


 
                                        
                                              CPA collection LPM
 

Louis XIV le fera entrer à la Cour de France : chaque semaine, 50 voitures quitteront Meaux pour aller ravitailler Versailles, Saint-Germain et Paris. Comme on le verra plus loin, Louis XVI appréciait également le brie de Meaux.

 

 

Qu'est-il advenu du fromage des rois à la Révolution ? Il est devenu fromage du peuple. Un révolutionnaire gastronome a déclaré : "Le fromage de Brie, aimé par le riche et le pauvre, a prêché l'égalité avant qu'on ne la soupçonne possible ".

 

Le brie de Meaux a par la suite été sacré "roi des fromages". Cela se passait en 1815, lors du Congrès de Vienne. Les discussions s'éternisant, un concours avec dégustation de fromages fut organisé. Les diplomates dépêchèrent des coursiers dans leurs pays pour aller chercher leurs spécialités : gouda, parmesan,... C'est le brie de Meaux, présenté par Talleyrand qui gagna le concours et fut déclaré " prince des fromages et premier des desserts ". Le brie présenté pour la dégustation provenait d'une ferme de Villeroy.

 

Anecdotes croustillantes:

 

La longue histoire du brie est jalonnée d'anecdotes. En voici quelques unes :

 

  - Charles d'Orléans donnait du Brie de Meaux aux dames de la Cour pour leurs étrennes.

 

  - En 1643, au banquet qui suivit la bataille de Rocroi, Condé fit amener des fromages de brie pour fêter sa victoire.

 

  - Tout le monde connaît la fable de La Fontaine : "Le corbeau et le renard". Mais savez-vous ce que Maître Corbeau, sur un arbre perché, tient en son bec ? Un brie de Melun.

 

  - Marie Leczinska, épouse de Louis XV, inventa les fameuses "bouchées à la reine" qui sont consommées aujourd'hui encore. Elles étaient farcies au brie de Meaux.

 

  - Louis XVI, je l'ai déjà dit, appréciait le brie de Meaux. Cette petite gourmandise l'a peut-être perdu. En effet, on raconte que lors de sa fuite vers Varenne, il a fait une halte à Claye-Souilly, pour y déguster du brie et du vin rouge. Mauvais exemple à suivre s'y l'on cherche à s'échapper sans se faire rattraper.

 

Aujourd'hui, le camembert est plus populaire que le brie. Mais, peut-être que le camembert ne serait pas né si le brie n'avait jamais existé. On dit en effet que le camembert est né en 1791, lorsqu'un prêtre réfractaire de la Brie livra le secret de fabrication du camembert à Marie-Christine Harel, une fermière normande : généalogie intéressante que celle du brie !

 

   

Quelques fromages