Le chabichou
 QUELQUES FROMAGES
 
 LE CHABICHOU

La pâte du fromage Chabichou est naturelle spontanée pour les fromages fermiers ; ensemencée de Penicillium pour les fromages laitiers. Ce fromage prend forme d’un tronc de cône ou d’un cylindre à flanc renflé. Le fromage Chabichou mesure environ 6cm de diamètre à la base, 5cm au sommet et 6cm de hauteur. Il pèse environ 100g. L’affinage du fromage Chabichou dure en générale 3 semaines.

Croûte bleuissante ou grise avec l’âge
Fortement caprine
Légèrement visqueux
Goût très prononcé 

 

Histoire du Fromage

 

La légende fait remonter l'origine du mot "Chabi" au VIIIè siècle après Jé sus-Christ. Ce mot serait une déformation de "Chebli" qui signifie "chèvre" en arabe. L’histoire du Chabichou est très ancienne et date de l’arrivée des Arabes (VIIIe Siècle), qui introduit les chèvres dans la région. Les Sarrasins abandonnés par leur armée en fuite après la défaite subie à Poitiers contre Charles Martel en 732, furent relégués hors des murs de Poitiers au sommet de la colline de Montbernage (faubourg de Poitiers), où ils se mirent à fabriquer des fromages de chèvre qui furent nommés "Chabichou".En 1782, dans le "Guide du voyageur à Poitiers et aux environs", Charles de Cherge écrit: "Nous voulons parler des excellents fromages de Montbernage qui, connus du populaire sous le nom de Chabichou, jouissent dans le monde culinaire d'une réputation justement méritée". Le Chabichou est devenu un signe de reconnaissance du pays poitevin et objet d'identification d'une population ayant une origine commune, puisqu'il a été repris en 1897 comme titre de bulletin de la Société Amicale de Vienne, célébré dans un sonnet d'Emile Bergerat en 1910 ou encore dans une chanson datant de 1914 relative aux poitevins.


Ce fromage a été très populaire comme en témoigne ce Rondeau du Chabichou, extrait de Ballades et sonnets, d’Emile Bergerat, publié en 1910 :

 

Le chabichou qu’on blague en vain
C’est l’éperon du cheval : vin
Qui le méconnaît ne sait boire,

Ponchon disait : c’est une poire,
Et qui l’aime, l’aime en chauvin.
Bien fait, il passe le divin,
Mais combien rare ! Deux sur vingt !
Il n’est qu’un Martin à la foire,

Le chabichou !
C’est du secret de son levain
Honneur du fermier poitevin
Qu’il tient son ivoire en fleur, voire.
L’amateur veut que de la Loire
On le fleure au moins à Louvain.
Le chabichou.


 

CPA collection LPM

     

Quelques fromages