Le dicycle Otto
  CES VELOS DISPARUS
   
 

DICYCLE OTTO

         
 

Le dicycle Otto

 

Ce bicycle à deux roues de front, plus stable que le grand-bi, est breveté en 1879-1880 par l'Anglais Edward C.T. Otto.

 

L'idée est ingénieuse : proposer une stabilité transversale plutôt que longitudinale. Les roues sont montées sur un essieu portant à l'arrière le siège du passager, et à l'avant, le pédalier qui transmet le mouvement aux roues par deux courroies métalliques sur poulies. Il n'y a pas de guidon, la direction est assurée au moyen des deux doubles poignées situées de part et d'autre du siège. Chacune d'entre elles permet à la fois d'actionner un frein sabot, en tirant sur la poignée intérieure, et de détendre la courroie par un jeu de pignon sur couronne dentée, en tournant la poignée supérieure.

   
     
 

Pour prendre un virage, on actionne le frein du côté où l'on veut tourner et on détend la courroie de l'autre. Derrière le siège, une béquille munie d'une petite roue empêche la machine de se retourner.

 
     
   
 

Dicycle Otto Vers 1880

Edward C. T. Otto, Birmingham Small Arms Company Limited

Musée des arts et métiers - Cnam, inv. 14015

 
     
   

Ces vélos disparus