Le goéland argenté
  OISEAUX de mer et du littoral En Nord COTENTIN
  LE GOELAND ARGENTE 
         
 
 
  Photo Yvon TOUPIN Le goéland argenté
 
     
 

La tête, la poitrine, le ventre et la queue sont blancs. Le dos et les ailes sont gris clair contrastant avec les rémiges noires. L'extrémité des ailes noire est marquée de quelques taches blanches. Le bec jaune possède une petite tache rouge sur la mandibule inférieure. Les pattes sont rose grisâtre. Il existe deux sous-espèces : la race vivant en Scandinavie, appelée Argentatus est plus grosse et le dessus gris est plus sombre que celui d'Argenteus, sous-espèce vivant dans les îles britanniques et que l'on retrouve en Bretagne et le long des côtes du golfe de Gascogne. Les deux sous-espèces se mêlent en hiver et la différence entre les individus les plus extrêmes est assez notable. Le goéland argenté peut être confondu avec le goéland  leucophée, assez semblable mais dont la silhouette parait plus robuste et dont les pattes sont jaunâtres.

 
         
 

Autre confusion possible, avec le goéland cendré qui est toutefois nettement plus petit avec un bec sans tache et des pattes jaune verdâtre.

 

Le Goéland argenté est la plus grande espèce de mouette au monde. Pas essentiellement lié au milieu marin, il arrive fréquemment de migrer en suivant les cours d'eau vers l'intérieur des terres pour se sédentariser.

 
 
 
     
 

Le goéland argenté n'est pas pêcheur.

 

Il se nourrit de matières animales et de déchets divers laissés par l'activité humaine. Il lui arrive de s'attaquer aux oeufs et petits d'oiseau nichant au sol. Il niche en colonie ou en couple isolé sur les grèves tranquilles ou sur les falaises. Le nid sommaire, fait de débris végétaux et de roseaux, abrite la ponte représentée par 3 ou 4 oeufs. Dans le cas ou celle-ci serait détruite par un prédateur, il peut y avoir une ponte de remplacement.

 

Galerie John Gould

 
         
 

Il s'observe en vol ou au sol sur tout le littoral ainsi qu'en ville.

 

 
         
   

Oiseaux en nord cotentin