Le taureau Cotentin
  LE MONDE RURAL NORMAND
   
  LE TAUREAU COTENTIN
         
 

Taureau primé, collection CPA LPM 1900

 
     
 

Considérations sur l’amélioration de la Race Bovine Normande,

dans l’arrondissement de Valognes / par Constant Fafin 1926


Un beau taureau Cotentin doit avoir une ligne de dessus horizontale et droite. La tête caractéristique est à profil concave ; le front largement ouvert est orné de deux cornes fines et blanches à section ronde et ramenées en avant. L'oeil bien sorti est entouré de lunettes, le nez rose plus ou moins moucheté ou tacheté, le cou est dégagé ; suivant l'expression consacrée, l'animal n'a pas de gorge. Le poitrail est bien descendu, la poitrine large, la côte ronde, espacée, le dos large se continue par un rein court et puissant terminé par une queue bien attachée, longue, prolongée par un fouet garni de poils blancs non mélangés.

 

La culotte est bien fournie, le jarret osseux et d'aplomb s'appuie sur des canons courts ainsi que les paturons terminés par des sabots à corne blanche ou jaune.

 

Le dessous doit être effacé, les testicules recouverts par une peau fine et souple. Les trayons rudimentaires doivent être bien placés antérieurement et de forme régulière. Avec l'écusson ils constituent sur le taureau des signes dont il faut tenir compte pour apprécier comme il convient les qualités laitières et beurrières susceptibles d'être transmises aux produits.

 

Dans l'ensemble, le Beau taureau Cotentin donne l'impression d'un animal puissant, bien charpenté, robuste, fortement musclé et près de terre. Harmonieux dans ses formes, il doit posséder un caractère doux. Cette qualité primordiale est indispensable chez un animal aussi fort, car sans elle, le taureau deviendrait difficilement utilisable.

 

 
 
 
     

Vivre Normand