Les dictons de Noël
         
 
 
     
 

 

 

   

LES DICTONS DE NOËL

 


De nombreux dictons lient le temps de Noël et celui de Pâques, exprimant un système de vase communiquant météorologique.

 

 


 
         
 
 
 

A Noël les moucherons,

A Pâques les glaçons.

Noël au balcon, Pâques au tison.

 

Blanc Noël, vertes Pâques.

Vert Noël, blanches Pâques.

 

A Noël froid dur,

Annonce les épis les plus sûrs.

Givre à Noël,

Cent écus dans votre escarcelle.
 

Noël grelottant, Pâques éclatant.

 

Noël gelé, moissons grainées.

Neige en novembre, Noël en décembre.


Noël neigeux, été merveilleux.

 
 
       
 

Noël gelé, moissons grainées.

 

Quand Noël est sans lune,

De cent brebis il n'en reste qu'une.

 

Noël un samedi,

An où tout le monde mendie.

 

Noël un mardi, mauvais pour les semis.

 

Noël humide,

Donne grenier et tonneau vides.

 

Un mois avant et après noël,
L'hiver se montre plus cruel.

 

Quand Noël est étoilé,

Force paille, guère de blé.

 

Après Noël, brise nouvelle.

 
 
         
 

Vent qui souffle à la sortie

De la messe de minuit
Dominera l'an qui suit.


Noël porte l'hiver dans sa besace
Quand il ne l'a pas devant,

Il l'a derrière.


Entre Noël et chandeleur
Il n'y a plus de laboureur.

 

Qui demande l'hiver avant Noël,

En aura deux.

 

Qui se chauffe au soleil,

Noël, en ton saint jour,
Devra brûler du bois,

Quand Pâques aura son tour.

 

Quand à Noël tu prends le soleil
A Pâques tu te rôtiras l'orteil.

 
 
         
 

Regarde comme sont menées,
Depuis Noël douze journées,
Car suivant ces douze jours,
Les douze mois auront leur cours.

 

Les jours entre Noël et les Rois,
Indiquent le temps des douze mois.

 

Quand on mange le gâteau au chaud (1)

On mange les œufs (2)

Derrière le fourneau.

(1 bûche de Noël) (2 de Pâques)

 

Quand on mange les bouquettes (1)

A la porte,
On mange les cocognes (2)

Au coin du feu.

(1 petit pain de Noël Belge) (2 oeuf de Pâques)

 
 
         
 

Selon une ancienne croyance, le jour de la semaine auquel tombe Noël exerce une influence sur le cours des événements.

 
     
 

Noël vint un lundi,
Et tout se perdit.

 

Quand Noël tombe un mardi,
Pain et vin de toute parts.

 

Noël le jeudi, c'est la famine

Mais s'il tombe un vendredi,
Le blé roule sur la cendre.

 

Si le jour de Noël se trouve

être un dimanche,

Les ennuis de l'hiver

viendront en avalanche.

 

 
 
 
 
 
         
 
         

Veillée de Noël