Les fiches de l'été "Palourde grise"
     
 

 

 

 
     
 

 


 Palourdes grises 

Nom usuel 
Palourde grise
Noms régionaux Flie, Blanchet

 Chirla, Clouhissa

Nom en anglais  Grooved carpet shell
Taille commune 4 à 5 cm
Taille maximale 8 cm
Durée de vie 20 ans
Profondeur De -5 à -10 m
Sédentaire Oui
Pêche autorisée Toute l'année
Tailles mini 4 cm

Quantités

 Limité à 100 individus (par jour et par pêcheur).

Moyens et outils autorisés

 Fourche, pelle triangulaire, griffe à dents, râteau à coques


 

De forme ovale, la coquille solide de cette palourde mesure en moyenne 10 cm. Cette espèce s’établit dans les fonds sableux et vaseux à partir de la zone intertidale jusqu’à 10 m de profondeur.

 

La palourde grise est la meilleure, reconnaissable aux stries concentriques de sa coquille. Il existe également une palourde blanche, non striée, mais dont la chair est moins agréable que celle de la grise

 

 

Matériel utilisé :

 

On utilise en général une fourche à 2 branches, appelée tout simplement "fourche à palourde".

 

Mais il est également possible d'utiliser rateaux, pelles et autres accessoires, provenant généralement du jardinage.

 

Vous devrez également vous munir d'un panier où vous déposerez vos palourdes. On conseille vivement de les recouvrir d'algues humidifiées afin qu'elles se conservent pendant la partie de pêche, surtout en période de fortes chaleurs

 

Une casquette permet également d'éviter les insolations...

 

Attention aux personnes qui souffrent de problèmes de dos, cette pêche n'est pas pour elles (vous devrez souvent vous baisser pour mieux détecter les marques...)

 

Les meilleurs coins :

 

La palourde aime les fonds vaseux et sableux, spécialement avec beaucoup de cailloux. Vous la trouverez donc tout particulièrement dans les zones de sable entre des couloirs de roche. La proximité des parcs à huîtres est souvent propice à la présence de ce coquillage.

 

La technique de pêche :

 

Les palourdes se pêchent à marée basse, sur l'estran, lorsque les fonds où elles reposent se découvrent. Elles sont alors enfoncées dans le sable et l'on peut les repérer grâce aux marques qu'elles laissent en surface. Notez bien que les palourdes "mâles" et "femelles" ne laissent pas la même marque sur le sable.

 

Les palourdes dites "femelles", les plus répandues. Elles forment une marque en 8 à la surface du sable, facilement reconnaissable

 


La pêche des palourdes:

 

La palourde est un coquillage qui possède un long organe tubulaire à orifices d'entrée et de sortie séparés qui va jusqu'en surface pour pomper l'eau riche en éléments nutritifs (phytoplancton).

 

Sa pêche, bien que très simple, demande toutefois un minimum de connaissances, étant donné qu'il faut savoir reconnaître les marques laissées en surface par le coquillage quand il s'enfonce dans le sable. On peut bien sûr effectuer une recherche au hasard en grattant systématiquement le sable, mais cela supprime tout le plaisir de cette pêche...

 

On distinguera 2 espèces de palourdes, que l'on nommera "à tord" "mâles" et "femelles", noms souvent donnés à ces 2 espèces dans l'est du Cotentin 

 

A gauche, la palourde "mâle", très strillée

et plus grosse que la palourde "femelle"

à droite

 

 

  Les palourdes"femelles"Marque en 8

 

  Les palourdes dite "mâle" Forme deux petits trous distincts à la surface du sable


 

Il ne reste plus alors qu'à positionner la fourche à quelques centimètres de la marque et à creuser à environ 10 cm de profondeur

 

Les palourdes dite "mâle". Déjà, il faut savoir qu'elle est beaucoup moins répandue que la femelle. De taille supérieure, elle forme deux petits trous distincts à la surface du sable, moins évidents à repérer que celui de la femelle.

 

 

 
   

Les fiches de l'été 2011