Les trachous d'bouais
  CHANSONS DU BESSIN  -2
 

LES TRACHOUS D'BOUAI

         
 

 CPA collection LPM 1900

 
 

 

     
 

Adolpheine ! baill’ mai ma corde,

V’là la forêt qui s’raquierchit,

Si l’temps voulait s’armett’ en orde

Les paur’ gens n’en seraient brin fachis.

 

Là ! no v’là d’bonne heure arrivées

You qu’no peut croqui du bon bouais,

J’avons d’vant nout l’arlevée,

J’avons l’temps d’en faire un bon fouaix.

 

Ma fil’ j’crais qu’cha c’menche à bi faire,

Il est long, et pis y’a du gros ;

Cull’ mai don des feuill’ de fungère,

Pou’ qu’cha sait mins du su man dos.


No va r’descend’ tout à la douce

En nous arposant d’temps en temps ;

Cha va tote, y m’faut pas d’secousse

D’pis qu’j’ai-z-eu man cinthième éfant.

 

Au pont no v’là tout d’minme rendues !

Tai, va-t-en d’vant pa les mouaisons

Dir’ : « V’là mouman qu’a mont’ la rue

D’aveuc un bon fouaix d’bouais, garçons  !».

 

Faut-y du bouais à gnieut, Madame ?

Verdâs ! le v’là timbé tcheu vous ;

Cha qu’est si lou pour eun’ paur’ femme,

Hélos qu’no-z-a d’ma pou’ quinz’ chous !

 
         
   

Chansons du Bessin