Ordres et insultes en vieux normand
 INJURES NORMANDES

 

 

De manière à guider votre imagination, il faut savoir qu’à la veille de Hastings, aux yeux des Normands, le peuple anglais était un peuple de sauvages, aux moeurs et modes vestimentaires efféminées, dirigés par un renégat (Harold), un parjure, un voleur de trône, donc des mécréants et des traîtres de basse condition. Il fut aussi savoir que les récentes victoires militaires des Normands en Espagne, dans les deux Siciles, mais aussi sur leurs voisins, les confortaient dans un certain complexe de supériorité militaire et culturelle par rapport aux Saxons.


En conclusion, autant les Normands avaient de l'admiration et du respect pour les Scandinaves (pour des raisons de filiation ethnique, culturelle, politique et économique), ils en avaient semble-t-il  beaucoup moins pour les Saxons...

 

 Les ordres et cris de guerres

 

 FOLKLORE NORMAND SIGNE PIERRE THIBAULT, CPA collection LPM 1980


 

 

Termes


 

Signification

 
 

Dex aïe!

 

Dieu aide!
(probablement le plus répandu dans les troupes de Guillaume)

 
 

Saint Sauveur!

(pour les Cotentinois)

 
 

Saint Sever!

(pour ceux de la région de Bayeux)

 
 

Saint Amant!

(pour ceux des fiefs de Creully et de Thorigny)

 
 

Thor aïe!

 

Thor aide!

(certains Normands encore peu "dé-scandinavisés" culturellement pouvaient encore user de ce cri de guerre en 1066 comme ceux du fief de Raoul Tesson quelques années auparavant lors de la bataille de Val-ès-Dunes en 1047; la plus forte concentration de refractaires à la religion chrétienne se trouvait dans le Bessin et le Cotentin)

 
 

Diva!

Sainte Vierge!

 
 

Entesez!

Prêts à tirer (à l'arc)!

 
 

Hu!

(cri de chasse)

 
     

Injures Normandes