Peugeot 403
  CES TACOTS DISPARUS
   
  LA 403 PEUGEOT 1955-1966
         
   
         
 

L'entreprise familiale qui précède l'actuelle entreprise Peugeot est fondée en 1810. L'entreprise, qui produit à l'origine des moulins de table, s'oriente en partie vers les automobiles sous la dénomination: « les fils de Peugeot frères » et produit en 1891 sa première automobile devenant ainsi l'une des toutes premières entreprises automobiles de l'histoire. À la suite de dissensions familiales, Armand Peugeot fonde en 18961 la « Société anonyme des automobiles Peugeot »2, qui devient une marque phare lors de l'engouement pour la voiture des « années folles ».

 

Aujourd'hui, les ustensiles de cuisine tels que les moulins sont fabriqués par PSP Peugeot.

 

L'entreprise Peugeot appartient aujourd'hui au groupe PSA Peugeot Citroën qui englobe également Citroën, rachetée à Michelin en 1976. Peugeot produit essentiellement des véhicules automobiles pour particuliers et utilitaires ainsi que des deux-roues. En 2009, les ventes de l'entreprise se sont élevées à près de 1,52 million de véhicules automobiles dans le monde, dont 1,12 million en Europe3.

 

Via son département Peugeot Sport, Peugeot a remporté notamment cinq championnats du monde des rallyes, deux championnats du monde des voitures de sport, deux coupes intercontinentales Le Mans Series d'endurance.

 
         
  ...  
         
 

La 403 (8 CV) a été présentée pour la première fois le 20 avril 1955 au palais de Chaillot au Trocadero à Paris. Il s'agissait d'une berline à toit ouvrant. À l'époque, le capot était orné d'un lion chromé, symbole de la marque, un accessoire retiré au salon de 1958 car considéré comme dangereux en cas de choc avec un piéton ou un cycliste. C'est au salon 1957 que fut présentée par le constructeur Peugeot la première automobile 403 berline N4Y à sécurité passive. Peugeot supprimait le lion du capot, offert à l'acheteur toutefois, et remplacé par une petite baguette chromée (pour 1959 montage d'une grande baguette chromée). Plus tard, en 1957, les flèches arrière seront remplacées par des clignotants, les codes européens apparaîtront et les essuie-glaces deviendront parallèles en 1958.

 

Le cabriolet est apparu en août 1956. Il sera construit à 2 043 exemplaires jusqu'à la fin 1960. En septembre 1956, naissance de la familiale et de la commerciale, puis le mois suivant de la camionnette bâchée. En octobre 1959 est commercialisée une version diesel à moteur Indenor, ce qui fera de la 403 la première voiture française diesel de série. Ce même moteur équipera aussi d'autres marques comme Austin, Vauxhall (à Singapour) et des Jeep Willys (en Corée). Cette même année apparaît la version dépouillée à moteur 7 CV de la 203, pas de ventilateur de chauffage, pas de neiman, enjoliveurs de 203, calandre simplifiée sans la moustache, banquette à l'avant, volant de la 203, poignées et manivelle en plastique et pas de déflecteur aux portes avant. 1959 est la seule année où il n'y a aucune inscription sur la malle arrière.

 

En 1962, la calandre de la 8 CV comporte des barrette horizontales comme la 404 (deux pour la 403 au lieu de 4 pour la 404)

 

Il a été produit 1 214 126 exemplaires de la Peugeot 403. Sa construction a été arrêtée en novembre 1966, le dernier exemplaire étant une 8 CV de couleur crème.

 

En 1959, une 403 berline Grand Luxe valait 825 000 francs ; un cabriolet, 1 370 000 francs (prix en ancien francs), soit 2088,55 € de maintenant.

 
         
 

Compétition

 

Discrète voiture familiale de la bourgeoisie, la 403 s'imposa cependant quelques fois lors de compétitions notables. En 1955 elle gagna ainsi le Rallye de Finlande avec Eino Elo (déjà vainqueur de l'épreuve en 1952 sur 203) et le Rallye du Maroc avec Jean Deschazeaux ; on notera également l'exploit au Rallye d'Automne 1957 de l'équipage George Baillou/ PierreTriou qui s'imposa alors au classement général devant une Porsche Carrera.

   
         
 

À défaut de puissance débridée, la robustesse légendaire du moteur lui permit tout de même de figurer encore honorablement sur les neiges du Rallye Monte-Carlo et du rallye finlandais dit des neiges pures (le Rallye Hanki, première de catégorie finalement en 1957, 1958 et 1959), ainsi que dans les sables et la boue de l'East African Safari Rallye (première de classe en 1957 avec J.J. Feeney et Z. Nowicki) ou encore au Tour d'Australie (première en 1956 avec Wilfred Murrell). Le titre de Campeonato Argentino de Turismo Nacional 1962 (classe C) est aussi à rapporter.

 
     
   
     
   
     
   
     
 

Peugeot 403 cabriolet Rundvald — Travail personnel

 
     
 

403 pick-up dépanneuse. Rundvald — Travail personnel

 
         
   
         
   

Ces tacots disparus