Prophétie des papes 1799-1846
 PROPHETIE DES PAPES
 
  1799 - 1846
 
Devise 97

 

 Aquila rapax

(L'aigle ravissant ou ravisseur)


Pie VII

(14 mars 1800 - 20 septembre 1823).

 

 Ce pape, également originaire de Césène, était le cardinal Barnabé-Louis Chiaramonti, né le 14 août 1742. Comme celle de Pie VI, sa devise mérite une mention particulière

 

 

Quoi de plus saillant, en effet, durant la première période de son long pontificat de vingt-trois ans, que les victoires et conquêtes de Napoléon Ier, lequel avait adopté pour symbole l'aigle rapace dans ses armes et sur ses étendards, puis qui ravit leurs couronnes à plusieurs princes de l'Europe pour les donner aux siens !

 

 

 

 

Concernant plus particulièrement Pie VII, rappelons la violence morale que Napoléon fit à ce pontife, afin de l'attirer à Paris pour la cérémonie de son sacre, en 1804. On sait également comment, plus tard, Pie VIl fut arraché violemment de son siège pour être interné à Savone, en 1809, et à Fontainebleau, en 1812, où il resta prisonnier de l'Empereur jusqu'au début de 1814. La devise Aquila rapax n'est-elle pas ainsi pleinement justifiée, pour signifier, non point le pape ni ses armes cette fois, mais l'événement capital et le plus étonnant qui devait surgir sous la première moitié de son pontificat ?


   

Devise 98

 

 Canis et coluber

 (Le chien et le serpent)


Léon XII

 (28 septembre 1823 - 10 février 1829).

 

 C'était le cardinal Annibal della Genga, né le 22 août 1760 dans le diocèse de Spolète. La vertu caractéristique de ce Pontife fut, de l'aveu du cardinal Maï, la vigilance, qui le porta principalement à dénoncer et à réprouver les sociétés secrètes des francs-maçons et des carbonari, puis à s'opposer constamment aux funestes tendances du libéralisme

 


 

 

En même temps qu'à la propagation des sociétés bibliques protestantes, alliant ainsi là vigilance du chien à la prudence du serpent contre la Révolution, laquelle, de son côté, poursuivait alors son œuvre destructrice contre l'Église


   

Devise 99

 

Vir religiosus

 (L'homme religieux)


Pie VIII

 (31 mars 1829 - 30 novembre 1830).

 

C'était le cardinal François-Xavier Castiglione,

 né le 20 novembre 1761 à Cingoli, dans la marche d'Ancône

 

 

Tous les papes devant être des

 hommes religieux, les adversaires

 de la prophétie malachique ne manquent pas de faire des gorges chaudes devant cette devise

 qui vient s'appliquer spécialement

 au successeur de Léon XII.

Il faut pourtant reconnaître

 qu'elle lui convient plutôt qu'à

d'autres, par la raison que la durée

 de son pontificat ayantété trop courte,

 

 

 

 

il n'a pu faire rien de bien saillant ;

 mais en revanche il a laissé un

 renom de piété très caractéristique,

 son plus grand bonheur étant de

 passer de longues heures en

adoration et en prières devant le

Saint-Sacrement.

 Certains écrivains ont avancé

 que l'écu de Léon XII portait un

chien et un serpent : c'est une double erreur,

car l'écu de ce pape portait seulement

un aigle sur champ d'azur.

     

Devise 100

 

De balneis Etruriae

(Des bains d'Etrurie)


Grégoire XVI

 (2 février 1831 - 1er juin 1846).

 

 

On a écrit que ce pape était

 Étrusque ou Toscan,

 et qu'il portait les armes d'Étrurie :

 c'est une double erreur.

 

Le cardinal Maur Capellari, en effet,

était né à Bellune, en Vénétie,

et ses armes n'ont aucun rapport avec celles d'Étrurie, pas plus qu'avec sa devise

 

Toutefois il convient de remarquer


 

 

  les deux circonstances suivantes :

d'abord ce pontife appartenait à

l'ordre des religieux Camaldules,

 dont la maison-mère est située en Étrurie,

dans un site qui portait autrefois

le nom de Balnéum (bain)

 et depuis, Bagni ; ensuite,

Grégoire XVI fit exécuter

de nombreuses recherches

au sujet des antiquités de cette région,

et c'est même de lui que

le Musée étrusque grégorien tire son nom.

     

Prophétie des Papes