Saint Charlemagne
  LES SAINTS PATRONS
   
  SAINT CHARLEMAGNE
         
 

Saint Charlemagne
Fêté le 28 janvier

 

Empereur d'Occident (+ 814)

 

Frédéric Ier, surnommé Barberousse, empereur germanique, fit canoniser Charlemagne en 1165, par un anti-pape qu'il soutenait. Beaucoup de diocèses du nord de la France le mirent à leur calendrier et en 1661, l'Université de Paris le choisit pour patron. Actuellement, Aix-la-Chapelle en Allemagne, fait vénérer ses reliques, mais l'Eglise a retiré de son calendrier l'empereur qui convertit les Saxons par l'épée plutôt que par la prédication pacifique de l'Evangile.


Le titre de bienheureux a été toléré par le pape Benoît XIV.

 

Charlemagne, ses pairs et ses Francs furent considérés au XIIe siècle comme les grands prédécesseurs des rois capétiens et des Français. On sait le rôle des chansons de geste et de l¹abbaye de Saint-Denis dans l¹établissement d¹une légende consacrant la primauté des Francs ou Français hardis combattants de la foi dans toutes les croisades (Terre sainte, péninsule ibérique).

 
 
         
 

A la fin du XIIe siècle, l¹étendard rouge de Saint-Denis (oriflamme Montjoie) puis l¹épée du sacre (Joyeuse) furent liés au souvenir de Charlemagne et, progressivement, tous les insignes remis au Roi lors de cette cérémonie furent dits " de Charlemagne ". les pairs de France soulignèrent dès le début du XIIIe siècle cette continuité ; pour essayer de germaniser un empereur par trop français, Frédéric 1er Barberouse le fit canoniser par un anti-pape à Aix-la-Chapelle, où se trouvaient ses restes (1165). Charlemagne fut honoré comme saint par Charles V le Sage (1364-1380). Ce roi fit figurer l¹empereur au sommet de son sceptre avec une inscription précisant qu¹il s¹agissait bien de Sanctus Karolus magnusŠ (cet insigne est au Louvre,proche de joyeuse) et le Carme Jean Golein, en son Traité du sacre, dédié au même roi, magnifiera S. Charlemagne, auteur de la loi de succession. Sainte Jeanne d¹Arc évoquera plus d¹une fois saint Louis et saint Charles le Grand. Louis XI décidera de son propre mouvement en 1475, que l¹empereur serait fêté le 28 janvier, anniversaire de sa mort à Aix en 814. La très ancienne université de paris (v. 1200) conserva longtemps le souvenir de saint Charlemagne, car elle le considérait comme son fondateur. Jusqu¹à la fin de l¹ancien régime, le nouveau roi envoyait à la cathédrale Sainte-marie d¹Aix un drap d¹or ayant servi aux obsèques de son prédécesseur à Saint-Denis ; il était destiné à recouvrir le reliquaire des restes. Si Charles X eut pour patron saint Charles Borromée, cardinal archevêque de milan (1538-1584), fêté le 4 novembre, il n¹en restait pas moins le véritable successeur de saint Charlemagne et il reçut à Reims les insignes portant son nom, actuellement déposés en la galerie d¹Apollon au Louvre.

Rappelons également que Sainte Jeanne d¹Arc avait dit à Charles VII : Š Je vous dis que Dieu a pitié de vous, de votre royaume et de votre peuple, car Saint Louis et Saint Charlemagne sont à genoux devant Lui, faisant prière pour vous ". Enfin ajoutons que c¹est sur sa demande que le Pape Léon III ajouta au Credo le " filioque " affirmant que le Saint-Esprit procède à la fois du Père et du Fils et que dans la cathédrale d¹Aix-la-Chapelle où le grand Empereur est enterré, il est exposé à la date de sa fête à la vénération des fidèles.

 
     
 

...

 
         
   

Les Saints Patrons