Société Française Vierzon
  LES TRACTEURS A PAPA
   
  SOCIETE FRANCAISE VIERZON


     
 

1848, le 15 octobre, Célestin Gérard, compagnon menuisier et passionné de mécanique ouvre un petit atelier à Vierzon. Il y construit batteuses et locomotives.

 

Ferdinand Grosdemange dit "Del" crée lui aussi en 1860 à Vierzon - Forges un atelier de mécanique pour y fabriquer batteuses, machines à chevaux et à vapeur.

 

Les deux ateliers sont repris respectivement en 1879, et en 1881 par la SFMA qui tout en produisant des machines agricoles construit des groupes électrogènes. Elle devient en 1889 la SFMAI (Société Française de Matériel Agricole et Industrie), puis plus couramment la SFV.

 

En 1894, la SFV présente deux moteurs à pétrole:

 

- L’Agricole d’une puissance de 8 cv,

- L’Industriel développant 4 cv,

puis elle propose gazogènes, et locomobiles à vapeur.

 

 
 
         
 

En 1910 Louis Arbel président du groupe depuis le 28 mars 1879 cède sa place à son fils Antoine qui sera remplacé par son frère Pierre en 1920.

 

En 1933 elle stoppe la production des moteurs thermiques et débute la mise au point de deux prototypes de tracteurs, le H1 et le H2.

 
         
 
 
 
         
 
 
 
         
 
 
 
         
   

Les tracteurs a papa