Teurgoule ou Terrinaée
  RECETTES DE "TCHEU NOUOS"                            -6/8
  TEURGOULE
         
 

La mannyire de Maît' Gires par Jean-Philippe Joly

Président de l'association " Tèqueurs et chouleurs de Normandie"

 

Teurgoule ou Terrinaé ou co Bouore goule

 
         
 

V'lo eune maquâle vite étriquie et ol est brin couotageuse. Mais brin c'mode inetou,

 pouor les syins et syines qui le creiraient !
Fâot-i co byin counaîte sen fou ? Dame veire !
I fâot y soungi d'arlevaée pouor le sei, ou à la crique du jou pouor jusqu'à la mérianne,

 ou co de vèle pou l'jou à venin.

A queri ou acataer oû marchi :

 

Pouor 4 bouones gens

   
 

pintes de " lait entyi " (1.5 l)

6 quillis d'riz byin round (120 g)

7 quillis d'chucre roussin (140 g).Je mé souovyins du mot pou le sucre roux ch'est bringe pou le *Hâot Cotentin (ch'tait roussin ou rousset pus oû Su de mémouère, mais je mé demaunde si ch'tait pas le caramel itou...)

eun miot de sé et eun bouot de vanile

1 à 2 q de cinamone (canelle), coume no-z-aime. Quémenchi touot à petit à men avis…Ecoutaez voute goût.

 

Et p'tête byin ? : ¼ d'fuule d'lauryi ou byin eun lermot d'goutte (à voute leisi).



CPA Collection LPM GRIFF 1910
 
         
 
LA TEURGOULE

Quand no z'a bien mangi du lapin, d'la volaille
Quand no z'a bien mangi du r'haricot d'mouton
Quand no z'a bien mangi du bon gigot à l'ail(le)
Quand no z'a bien mangi du viau et du dindon
Quand no z'a bu du bère à pleines guichonnées
Qu'no z'a goûté du gros, du p'tit, du mitoyen
Qu'no z'est resté tablés pus d'un' demi-jounée
Qu'no commenc' à chanter, qu'no commenc' à êtr' bien

Refrain 

Por' s’empli' la goule
Y faut d’la teurgoule.
Y faut d’la fallue itou
C’est cha qui fait bère un coup,
Por' s’empli' la goule
Y faut d’la teurgoule
Car no s’ra terjous gourmands
D’nos vieux plats normands.

.Arthur Marye
 
 
 

Origines

 

Le fait que les ingrédients – riz et cannelle – de ce dessert typiquement normand ne soient nullement originaires de Normandie est dû au fait qu’ils faisaient partie du butin capturé par les corsaires normands au XVII siècle sur les galions espagnols en provenance du Nouveau Monde. Aujourd’hui, la cannelle est quelquefois omise au profit d’une gousse de vanille, de caramel, de zestes d’agrume confits ou même d’une feuille de laurier.


L’origine du terme viendrait de « se tordre la goule » (la bouche) lorsqu’on mangeait la teurgoule ; certains affirment que c’est parce qu’on se dépêchait de la manger alors qu’elle était encore très chaude et d’autres que c’est parce que les premières versions n’avaient pas encore atteint le moelleux d’aujourd’hui.

  
 
   

Recettes de "Tcheu nouos"